Nous rejoindre

Politique

Blé Goudé : « Je n’ai pas rencontré Soro pour un rapprochement politique, mais…»

Publié

le

Photo: Google/ Blé Goudé
Temps de lecture : 1 minute

La rencontre historique entre Guillaume Soro et Charles Blé Goudé qui a eu lieu en novembre dernier à la Haye, passe mal du côté des partisans de Laurent Gbagbo.

Dans un entretien accordé au média français RT, l’ex chef de la galaxie patriotique est revenu sur ladite rencontre. Selon le président du Cojep, il n’a pas échangé avec son ex ennemi pour un rapprochement politique, mais pour des problèmes du pays.

« Nous avons accepté de rencontrer Soro Guillaume, pas pour faire un rapprochement politique, mais pour des problèmes de la Côte D’Ivoire, pour voir comment l’un et l’autre peuvent participer à la réconciliation nationale. Seulement pour nous, la réconciliation passe par la case vérité repentance, pour que le pardon ait un sens », a-t-expliqué.

« Ce n’est pas parce qu’ils ne m’aiment pas qu’ils ne sont pas contents après ma rencontre avec Soro, c’est parce qu’ils ne comprennent pas. Ils ont raison, c’est un devoir historique pour moi de leur expliquer », a-t-il confié.

Autre média 

Vos commentaires

Politique

Touré Moussa, proche de Soro Guillaume, parlant des internautes du RHDP: ” je ne traite pas avec la racaille”

Publié

le

Touré Moussa, proche de Soro Guillaume, ne traite pas avec la racaille
Temps de lecture : 1 minute

Dans un message publié sur son compte Twitter ce jour, 12 décembre 2019, le chargé de communication de l’ex-Président de l’Assemblée Nationale dénonce la démarche de certains internautes mandatés par le RHDP pour injurier le Président du GPS, Soro Guillaume. 

<< Chers adversaires du RHDP, sachez que les mercenaires de la plume que vous engagez pour injurier Soro Guillaume viennent me voir également pour me demander de l’argent pour vous attaquer en retour, sur d’autres sites internet. Je refuse de traiter avec la racaille. Mais vous, si.>>, a-t-il révélé.

 

Olivier Gbadié

Vos commentaires
Lire plus

Politique

Alassane Ouattara lance l’enrôlement pour la production de nouvelles cartes d’identités

Publié

le

Alassane Ouattara, le premier enrôlé pour les nouvelles cartes d'identités
Temps de lecture : 1 minute

Le lancement officiel de l’enrôlement des informations biométriques des citoyens pour la production des nouvelles cartes nationales d’identité (CNI) a eu lieu dans la matinée du mercredi 11 décembre à la Primature, au Plateau. Un peu plus tôt, le président de la République a été le premier à donner l’exemple.

Le président Alassane Ouattara a sacrifié lui-même à la procédure d’enrôlement.  Il a donné le top départ de cette opération. Le chef de l’Etat a donné ses informations biométriques pour la production de la nouvelle carte nationale d’identité à la présidence de la République, à la fin du Conseil des ministres.

Les agents de l’Office national de l’Etat civil et de l’identification (ONECI) conduits par le directeur, Djakaridja Konaté, ainsi des agents SEMLEX ont effectué le déplacement auprès du président dans le cadre de l’élaboration du Registre national des personnes physiques (RNPP).

Après le premier des ivoiriens, l’opération a été officiellement lancée à la Primature.

Pour la phase-pilote démarrant le 23 décembre et qui durera 15 jours, 100 valises seront déployées sur toute l’étendue du territoire national pour l’enrôlement. Quant à l’opération proprement dite, elle démarre en principe le 2 janvier.

Ce sont 2500 valises qui seront disséminées dans toute la Côte d’Ivoire. Selon une source proche de SEMLEX, la carte nationalité d’identité sera délivrer 45 jours après l’enrôlement. Par ailleurs, 45 enrôlements par jour et par valise sont prévus par agents lors de l’opération.

 

Tembo.Media

Le titre est de la rédaction de firstmagazine.net.

Vos commentaires
Lire plus

Politique

Blé Goudé : ” Soro Guillaume m’a permis de m’enfuir du pays en 2011″

Publié

le

Soro Guillaume avait permis à Blé Goudé de s'enfuir en 2011
Temps de lecture : 1 minute

Selon l’Agence de Presse Régionale (APR) qui rend l’information publique ce 09 décembre 2019, Charles Blé Goudé et Soro Guillaume, alors premier ministre de Laurent Gbagbo, avaient conclu un deal.  Toute chose qui lui aurait sauvé la vie et permis de sortir du pays.

<<  Soro m’a permis de pouvoir m’enfuir en 2011. J’étais en contact avec Soro Guillaume Kigbafori.
C’est lui qui m’a permis de pouvoir m’enfuir. Au fur et à mesure que ses soldats déscendaient sur Abidjan, il me donnait leur position… >>

<< Blé Goudé était informé en temps réel de la progression des rebelles, mais n’a pas pris la peine d’informer ceux qu’il avait mis dans la rue avant de prendre la tangente. >>, commente un internaute mécontent, militant de l’ancien régime.

Tandis qu’un autre militant de Laurent Gbagbo accuse et condamne; << Blé Goudé, par cette confession, avoue sa complicité d’avec la rébellion d’alors. Il doit être poursuivi pour haute trahison et complicité d’assassinat de milliers d’Ivoiriens, qu’il appelait à la résistance, alors qu’il préparait sa fuite, de connivence avec l’énnemi d’hier >>.

 

Olivier Gbadié

Vos commentaires
Lire plus

Politique

Soro Guillaume de retour en Côte d’Ivoire ce 22 Décembre 2019

Publié

le

Autre/ Soro Guillaume rentrera en Côte d'Ivoire ce 22 décembre 2019
Temps de lecture : 1 minute

Au cours d’une conférence de presse donnée ce jour 11 décembre 2019, par Alain Lobognon, proche de Soro Guillaume, à la Riviera-Golf, au siège de GPS, le député de Fresco informe que l’ex-PAN rentrera ce 22 décembre 2019 en Côte d’Ivoire.

« Guillaume Soro vient préparer sereinement sa victoire à l’élection présidentielle de 2020 », a fait savoir Alain Lobognon.

Plusieurs fois annoncée et sans suite, cette dernière annonce de l’arrivé du député de Férké semble être la bonne.

C’est le 30 mai que le député de Ferké, candidat déclaré à l’élection présidentielle de 2020, a quitté la capitale politique ivoirienne pour Kinshasa puis le Maroc et enfin la France, d’où le Président de Generations et Peuples Solidaires (GPS) a organisé une tournée européenne “crush party”, qui l’a conduit dans plusieurs grandes capitales d’Europe.

 

Olivier Gbadié

Vos commentaires
Lire plus

ça été l'actu