Nous rejoindre

Culture

1ère édition de Kanoukopleu festival : Des festivaliers font un tour sur la ‘’Dent de Man’’

Publié

le

Andréa Banty, responsable de Strat Event et cheffe de file des randonneurs
Temps de lecture : 3 minutes

Au-delà de l’aspect festif autour de la première édition de Kanoukopleu festival, des visites touristiques étaient aussi au rendez-vous. Les festivaliers sont devenus des alpinistes  et  sont allés à la découverte de la montagne ‘’Dent de Man’’.

Durant trois jours (du 06 au 08 septembre) qu’a duré le Kanoukopleu festival, plusieurs activités ont  gravité autour de cet autre événement culturel organisé dans la région du Tonpki. Ainsi, valoriser le concept ‘’Back home’’ qui signifie retour aux sources, le Kanoukopleu festival met en valeur les merveilles des 18 montagnes de la Côte d’Ivoire. En le faisant, l’équipe de Strat Event conduite par Andréa Banty veut amener les ivoiriens à aller découvrir le magnifique patrimoine culturel et touristique de Man.

De fait, après la levée de rideau assurée magistralement par Arsenal DJ lors de la première journée dans la soirée du vendredi 06 septembre au stade Léon Robert de Man, les festivaliers sont allés découvrir la montagne ‘’Dent de Man’’ dans la matinée du samedi 07 septembre à l’ouest de la ville. Au nombre d’une vingtaine de personnes, habillés pour la circonstance en jogging pour certains et simple de tenue de sortie pour d’autres, les alpinistes d’un jour parmi lesquels se trouvaient Jemima Gbato,  1ère dauphine Miss CI 2018, étaient déterminés à grimper sur le massif montagneux. Au départ de l’hôtel, tout le monde avait un bidon d’eau pour étancher sa soif.

Pendant près de deux heures de marche et de montée à travers des champs de café et d’hévéa soutenus par des chants d’oiseaux, les touristes-randonneurs profitaient pour contempler le paysage. Selfies, repos et breuvage à l’eau de source sur le chemin diminuaient un tout petit peu leur fatigue. La cheffe de file, Andréa Banty et son guide Rodrigue donnaient de la voix pour encourager ceux qui voulaient abandonner. Malheureusement, des randonneurs ont jeté l’éponge  au bout de 30 minutes d’arrivée.

Les plus téméraires et courageux ont pu atteindre le sommet  du ‘’Dent de Man’’. Cris de joie, accolade et bénédiction étaient au rendez-vous suivie de photos pour  immortaliser la montée périlleuse de la montagne ‘’Dent de Man’’. Moment extraordinaire, était de voir la ville de Man tout petit  en bas. Chose surprenante également,  une brèche est observée entre la  ‘’Dent de Man’’. Mais  de loin avec l’effet optique, on a l’impression que c’est collé. Le guide nous savoir que la petite montagne est appelée femelle et la grande est mâle. C’est ce qui forme la fameuse ‘’Dent de Man’’, qui fait partie des plus beaux endroits à visiter de la Côte d’Ivoire. Les touristes-alpinistes d’un jour ont été vraiment séduits par la beauté du massif montagneux ‘’Dent de Man’’.

Patrick Bouyé

 

Vos commentaires

Cinéma

Festival de Cannes 2020 : Le film « Ne crains rien je t’aime » du réalisateur Thierry Ntamack projeté

Publié

le

Thierry Ntamack et Tatiana Matip convolent en juste noces (photos ... people237.com
Temps de lecture : < 1 minute

Le long métrage « Ne crains rien… je t’aime » réalisé par Thierry Ntamack se déporte à Cannes où il sera projeté lors du Festival International Panafricain.

Le 73e Festival de Cannes va accueillir la projection du film « Ne crains rien… je t’aime », chef-d’œuvre du père du « Blanc d’Eyenga ». Un moment magique pour le 7ème art en Afrique mais surtout pour le cinéaste camerounais.

« Tout ce que Dieu fait est bon ! Cette bonne nouvelle, je la dois aux comédiens, techniciens bénévoles et engagés qui depuis 10 ans bientôt, bossent à mes côtés pour faire vibrer plus haut les couleurs du drapeau Cameroun », a exulté Thierry Ntamack sur la toile.

Le comité de sélection de l’édition 2020 (9 membres dont cinq femmes), qui se déroulera du 12 au 23 mai à Canne (Alpes-Maritimes, France), a été dévoilé  lundi 17 février par Thierry Frémaux, Délégué général du Festival de Cannes. Egalement en présence de Christian Jeune, Directeur du Département Films et adjoint au Délégué général, et Stéphanie Lamome, Conseillère artistique du Département Films (membre du Comité de sélection depuis dix ans).

Le Festival de Cannes est l’un des événements cinématographiques les plus médiatisés au monde, notamment lors de la cérémonie d’ouverture et la montée des marches : le tapis rouge et ses vingt-quatre « marches de la gloire ».

 

Vos commentaires
Lire plus

Musique

Top 20 des recherches sur YouTube en Côte d’Ivoire : Arafat DJ classé en 2e et 3e position du classement

Publié

le

Par

@onvoitout.com
Temps de lecture : < 1 minute

La mort n’arrête pas l’amour et dans certains cas la notoriété.

Quand on s’appelle Houon Ange Didier, la disparition physique n’a aucune incidence sur la place occupée dans le cœur de fans. Le top 20 de recherches YouTube en Côte d’Ivoire pour l’année 2019.

Le King du coupé décalé siège dans cette liste respectivement à la 2e et 3e place, après la catégorie films qui remporte la palme d’or. Dadju, Ariel Sheney, Safarel Obiang, Fally, DJ Léo et bien d’autres noms figurent également sur cette liste.

 

onvoitout.com

Vos commentaires
Lire plus

Culture

Colonel Dinar, l’humoriste Tchadien a été assassiné au Cameroun

Publié

le

Tchad : les hommages se multiplient suite à la mort de Colonel Dinar alwihdainfo.com
Temps de lecture : < 1 minute

L’humoriste Tchadien, Abdelsalam Mahamat alias Colonel Dinar est mort, victime d’une agression par des individus non identifiés.

Les faits se déroulent dans la nuit du 17 au 18 février dans la ville camerounais de Kousseri. Selon les medias tchadiens, les agresseurs du comédien l’ont poignardé à la tête et à la poitrine, alors qu’ils tentaient de lui arracher son téléphone. Colonel Dinar aurait tenté de se débattre.

En attendant de connaitre les circonstances du drame, la dépouille du Colonel Dinar se trouve à la morgue de l’hôpital central de N’Djamena.

Le week-end dernier, il était à Maroua pour une prestation. Son corps sera rapatrié à Ndjamena pour inhumation ce mercredi 19 février.

Vos commentaires
Lire plus

Musique

Coupé décalé : «La musique ivoirienne recule», Tour 2 Garde lâche ses 4 vérités

Publié

le

Par

@benin24tv.com
Temps de lecture : 2 minutes

Le groupe Tour 2 Garde n’est pas du tout content. Le duo exprime son ras-le-bol sur un certain nombre de choses qui minent la musique ivoirienne.

D’ordinaire très discret, le duo Tour 2 Garde sort de sa réserve naturelle pour dire haut et fort ses 4 vérités sur certaines tares de l’environnement musical ivoirien.

Visiblement heurtés par un certain nombre de choses qui minent le milieu de la musique ivoirienne, Jimmy James et Thura, via le site Vibe Radio.ci, n’ont pas porté de gang pour exprimer leur ras-le-bol aux acteurs du show-biz ivoirien:

«Aujourd’hui, les gens sont plus friands des choses qui relèvent du sensationnel. Nous, on ne va pas mettre de la poudre sur nous à 4 heures du matin, rien que pour faire un coup de pub. Ecoutez, tout le monde n’a pas envie de s’offrir en spectacle, nous sommes et demeurons des artistes chanteurs, ce qui doit être mis en avant, c’est donc notre musique et rien d’autre. Cependant, aujourd’hui en Côte d’Ivoire, on met de moins en moins la musique en avant, au profit du buzz. Sortons du culte de la médiocrité et encourageons les gens qui ont le talent et de la qualité» s’évertue à interpeller la paire musicale Tour 2 Garde.

«Quant au sein du groupe Tour 2 Garde il y a eu la séparation, les médias n’ont jamais autant parlé de nous, et pourtant, on a sorti des tubes qui ont fait le tour des 4 coins du continent. Chez nous ici, les gens talentueux ne sont pas mis en avant vivant. C’est quand tu n’es plus de ce monde que du coup on parle de toi. C’est le cas avec feu Erickson Le Zulu qui est revenu au pays il y a quelque temps pour relancer sa carrière, personne ne l’a calculé. Il a fallu qu’il meurt pour qu’on sache qu’il est un «grand» du coupé décalé. Aujourd’hui, les gens se lancent dans la guerre des «VUES» sur le Net. De nos jours, une musique est bonne que lorsqu’elle enregistre beaucoup de «VUES» sur Internet. Du coup, si tu n’as de «VUES», tu n’es pas bon, tu n’as pas de succès et on trouve que tu ne fais pas de la bonne musique», fustige vigoureusement le duo qui fait savoir :

«Avec ce à quoi nous assistons aujourd’hui, la musique ivoirienne recule. On voit qu’il y a de moins en moins de musique ivoirienne dans les sélections musicales dans certains pays du continent. Notre musique est malade, il faut le dire clairement. Nous, on propose que l’on fasse les états généraux de la musique ivoirienne, sinon on fonce vers le mur», ont laissé entendre Jimmy James et Thura de la formation musicale auteur du titre à succès «Makassa».

benin24tv

Vos commentaires
Lire plus

ça été l'actu