Nous rejoindre

Spectacles

1ère édition de Kanoukopleu festival: Kéimpoké, Roselyne Layo et Le groupe Révolution en beauté !

Publié

le

Le groupe Révolution au cours de sa prestation à Kanoukopleu festival à Man
Temps de lecture : 3 minutes

La 1ère édition de Kanoukopleu festival à  Man a pris fin ce dimanche 08 août par un spectacle, oh combien magnifique et apprécié de Kéimpoké, Roseline Layo et du groupe Révolution au stade Léon Robert.

La forte pluie du samedi 07 août marquant la 2ème journée de Kanoukopleu festival a bouleversé les plans de la population de Man. Où devait se produire en live le groupe Magic Diezel au stade Léon Robert de Man. Et pour se rattraper, malgré la pelouse trempée et boueuse, les habitants venus massivement des quatre coins de la ville, n’ont pas voulu rater l’apothéose de la 1ère édition de Kanoukopleu festival ce dimanche 08 août au stade Léon Robert. Par groupe ou seul, les manois des différents quartiers comme Zélé, Domoraud, Grand Gbapleu, Air France, Kôkô, etc. ont investi le lieu.

En phase avec le parrain, l’Honorable Magloire Guéi Danin, Aboubakar Sidiki Fofana, le Maire de Man et l’Honorable Glao Diomandé, la messe de la musique commence avec les danses traditionnelles et les artistes locaux. Mais quand l’heure arrive avec les prestations de Kéimpoké et de Roselyne Layo, les enfants de la région du Tonkpi, le public est en extase. Respectivement le Zouglou et la chanteuse ont fait monter le mercure. Surtout la jeune interprète avec sa voix envoûtante a emporté les festivaliers avec les chansons d’Ismaël Isaac, feu Arafat DJ, Zouglou Makers, Surchocs, Kamikaze, les Galliets, Magic Diezel et d’O’neil Mala. Le public est conquis par la débauche d’énergie et la bonne maîtrise de la scène par Roselyne Layo.

Le clou de ce grand show pour l’édition 2019 de Kanoukopleu festival, est l’affaire des quatre fantastiques qui monte sur le podium autour de 1h du matin. Le groupe Révolution dont le lead-vocal, Prométhée, un fils de la région, ont donné un spectacle en live fortement apprécié par le nombreux public présent. Isso, Zokora, Sai Sai et Prométhée ont revisité pour la grande joie des festivaliers tous les titres à succès de leur ancien et nouveau répertoire. La Révo-révo a même chanté un titre en hommage au roi du Couper-décaler, DJ Arafat. Et c’est au petit matin que les lampions se sont éteints pour la 1ère édition de Kanoukopleu festival. Toute chose qui ravie la belle et dynamique organisatrice de l’événement, Andréa Banty. Fille de la région et DG de Strat Event. ‘’Le Kanoukopleu veut dire ‘’Venez chez nous’’. Nous avons organisé le festival pour laisser des traces dans notre région. Il y a beaucoup de merveilles à Man à montrer aux ivoiriens. Nous sommes des enfants du Tonkpi et c’est notre manière d’apporter notre pierre à l’édifice. Je suis convaincue que tous ceux qui ont effectué le déplacement ont été satisfaits’’, dit-elle.

Pour  un coup d’essai, l’édition 2019 de Kanoukopleu festival a tenu toutes ses promesses. Vive Kanoukopleu festival 2020 !

Patrick Bouyé

Vos commentaires

Spectacles

Les Sur-Chocs rendent hommage à Tioté Cheick et DJ Arafat pour la 5ème édition de Treich N’Gowa

Publié

le

Privat, Jakou et Dékiss du groupe Sur-Chocs
Temps de lecture : 2 minutes

Il fallait le faire ou pas ? Ils ont longuement réfléchi. Et finalement, ils ont décidé de mettre le pied à l’étrier. ‘’Ça été difficile pour nous de prendre une décision. Parce que  nous sommes arrivés avec une forte délégation pour l’organisation de la 5ème édition de notre festival à Abidjan. C’est à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny de Port-Bouët que nous avons appris la triste nouvelle du décès brutal de DJ Arafat. A l’unissons, ce festival va rendre hommage à Tioté Cheick et DJ Arafat’’, disent-ils.

Ainsi, Privat, Jakou et Dékiss, membres groupes Zouglou, Les Sur-Chocs et fondateurs du festival artistique et culturel de Treichville dénommé ‘’Treich N’Gowa’’, sont à Abidjan depuis quelques semaines pour mettre les petits plats dans les grands afin de réussir l’édition 2019 de ce festival. Face à la presse hier mardi 20 août à la salle de mariage de la Mairie de Treichville, les organisateurs de Treich N’Gowa ont déroulé les grandes lignes de ce festival qui démarre demain jeudi 22 jusqu’au dimanche 25 août prochain au quartier Gbatanikro de Treichville.

Ce quartier de la commune qui a vu naître et grandir les membres du groupe Zouglou, Les Sur-Chocs  va vivre une grosse ambiance durant 4 jours sur les artères de Gbatanikro. Action sociale, gala de football et concerts vont meubler la 5ème édition de Treich N’Gowa. Le top départ sera donné demain jeudi 22 août avec la distribution de Kits scolaires à 60 familles du quartier de Gbatanikro. A ce don s’ajoute ceux du comédien-humoriste et responsable de la bibliothèque de Treichville, Sidney Karam’s qui offre également 60 livres aux familles sélectionnées.

Place sera fait aussi, le jeudi dans la soirée et les jours suivants à des spectacles, concours du plus bel homme et belle femme de Gbatanikro et un match de gala. Magic Diezel, Ismaël Isaac, VDA, Petit Denis, Shaoleen, Bilé Didier, Yodé et Siro, Charly Yuka, Kérozen et bien d’autres artistes vont faire le show avec la population de Treichville. Pour la 5ème édition de Treich N’Gowa, ‘’Unité’’ est le thème choisi avec pour parrain artistique Meiway.

Patrick Bouyé

Vos commentaires
Lire plus

Spectacles

Le Premier ministre offre un concert géant de Fadal Dey à Tafiré

Publié

le

Photo: AIP/ Vue d'une partie du public venu nombreux
Temps de lecture : 1 minute

 Un concerto de l’indépendance nationale, avec en prestation live, l’artiste reggae, Fadal Dey et son groupe le Mandé Roots, a été offert, samedi aux populations de la commune de Tafiré et des localités environnantes par le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, a constaté l’AIP sur place.

Les habitants de la commune de Tafiré et des localités environnantes sont sortis massivement, dans la soirée de ce samedi, à la gare routière de la ville, pour assister à une prestation riche en sonorités et en lumières de l’artiste reggae, Fadal Dey, accompagné de ses musiciens du groupe dénommé le “Mandé Roots”.

Un concerto de l’indépendance offert par le chef du Gouvernement ivoirien qui, coïncidant avec la veille…

Lire suite ici: https://aip.ci/cote-divoire-le-premier-ministre-gate-tafire-avec-un-concert-geant-de-fadal-dey/

Vos commentaires
Lire plus

Spectacles

Arafat à propos de son Moto Moto Tour : ‘’Je le fais pour aider les enfants en conflit avec la loi’’

Publié

le

Arafat DJ lors de l'étape 1 de Moto Moto à Angré
Temps de lecture : 2 minutes

Arafat a commencé il y a quelques semaines une série de spectacles qui le conduire dans différents communes du District d’Abidjan. Après Angré, il va mettre le cap le samedi 10 août prochain dans la commune de Treichville. Cette série de concerts est pour récolter des fonds pour aider les enfants en conflit avec la loi.

Le fils de Tina Glamour et de feu Houon Pierre, Arafat DJ a décidé de faire œuvre utile. Et ce, à travers une grande tournée dans différents quartiers du District d’Abidjan. C’est un concert qu’il donne dans un premier temps pour faire plaisir à ses nombreux fans et se rapprocher d’eux. Le Daïshikan a donné le ton le samedi 27 juillet dernier au stade d’Angré. La seconde étape est prévue pour le samedi 10 août prochain à Treichville. Avant de sillonner d’autres communes du District d’Abidjan.

Toutefois, l’objectif premier de cette grande tournée à travers Abidjan est d’ordre social. L’Iinfluenmento le fait pour aider les enfants en conflit avec la loi qu’on appelle communément ‘’microbes’’. Une partie de la recette des différents spectacles servira à prendre en charge ces enfants. ‘’20% de la recette servira à aider les enfants en conflit avec la loi’’, souligne-t-il. Avant de poursuivre : ‘’Je sais où trouver tous ces enfants. Parce qu’il y a des centres qui les accueillent pour une insertion sociale. Il y a une dizaine de centres qui m’ont approché et j’ai décidé de les aider en organisant cette tournée’’. En même temps, le Beerus Sama invite la ‘’Chine’’ à venir massivement à ses différentes dates pour tendre la main à ces enfants en conflit avec la loi.

Patrick Bouyé

Vos commentaires
Lire plus

Spectacles

Alpha Blondy, une légende pour la 30ème Festejada à Fleury

Publié

le

Jagger lors d'un spectacle
Temps de lecture : 2 minutes

Le mythique chanteur de reggae lancera, vendredi 2 août, les réjouissances de trois jours de fête et de chansons sur le stade de la Condamine. Un concert gratuit à la rencontre d’un artiste généreux et engagé, apothéose d’une soirée chaleureuse.

En trente ans, ils sont nombreux à s’être produits sur la scène du stade de Fleury d’Aude. La Festejada aligne une impressionnante tripotée d’artistes, que de nombreux festivals pourraient lui envier. L’événement y ajoute en prime l’ambiance populaire des fêtes de village, où petits et grands aiment se retrouver dans une ambiance conviviale… et ce bien avant le début du concert.

Demain vendredi, la première soirée de cette 30e édition débutera ainsi dès 19 heures, avec un repas en plein air et de nombreuses bodegas. La musique résonnera à partir de 21 heures : fidèle à son habitude, la Festejada mettra d’abord à l’honneur des jeunes en devenir issus de la scène locale. Il reviendra ainsi au groupe The fallen angels, composé d’élèves du professeur de guitare Pascal Chappert, d’ouvrir le bal et de réchauffer l’atmosphère. Une entame prometteuse qui devrait mettre le public en condition pour le clou de cette première soirée. La tête d’affiche du jour n’est autre en effet qu’Alpha Blondy, véritable légende vivante du reggae et artiste iconique de Côte d’Ivoire, son pays natal.

Alpha Blondy, ce sont quinze albums et un nombre incalculable de concerts dans le monde entier. C’est aussi une kyrielle de tubes intemporels, chantés aussi bien en français et en anglais qu’en dioula ou en baoulé. Brigadier sabari, Sweet Fanta Diallo, Wish you where there, Travailler c’est trop dur… En presque quarante ans de carrière, l’homme affiche un répertoire impressionnant, annonçant une prestation de longue haleine. Des textes qui rappellent aussi les valeurs et les engagements d’un chanteur ambassadeur pour la paix de l’ONU en Côte d’Ivoire, militant notamment pour le respect de toutes les religions.

Bref : grand moment en perspective sur la pelouse du stade municipal. Et ça ne s’arrêtera pas là puisqu’à l’issue du concert d’Alpha Blondy, DJ Loloman et G-rom prendront le relais pour une fin de soirée forcément rythmée. La Festejada devrait donc démarrer en trombe, prélude explosif qui sera suivi du spectacle Abba fever tribute show le 3 août, et d’un tour de chant de Jérémy Frérot le lendemain.

Source: ladepeche.fr

Vos commentaires
Lire plus

ça été l'actu