Nous rejoindre

Finances

Côte d’Ivoire : Société Générale vole au secours des PME

Publié

le

Photo: Financial Afrik
Temps de lecture : 1 minute

En Côte d’Ivoire, le secrétariat d’Etat auprès du ministre du Commerce, de l’industrie et de la promotion des PME a signé une convention de partenariat avec la filiale locale de Société Générale pour accompagner le développement des PME. L’on chiffre le montant en jeu à 350 milliards de FCFA à débloquer par la banque sur 4 ans.

Selon Villebrun Ayméric, le directeur général de Société Général Côte d’Ivoire, la convention vise à favoriser l’émergence d’un tissu d’entreprises performantes et à porter le pays vers une forte croissance économique. «C’est un partenariat qui est mis en place, pas pour fabriquer des pépites d’or, mais pour aider à polir les pépites qui existent. Nous sommes heureux de voir la SGCI mettre une si grande enveloppe dans le tissu des entreprises que l’on considère être les plus fragiles», a-t-il indiqué.

A noter que la convention devra impliquer l’écosystème des PME pour la mise en place de la « Maison des PME» qui est annoncée pour être un centre où les patrons de PME pourront bénéficier d’un suivi, de conseils, d’une formation et d’un financement autour d’une plateforme d’accompagnement.

Installée depuis 1962 en Côte d’Ivoire, SGCI revendique le leadership du marché ivoirien avec 15% de parts de marché en 2017 et l’ensemble de la zone UEMOA avec 1 422 milliards de F CFA d’actifs à fin décembre 2016.

 

Source : Financial Afrik

Vos commentaires

Finances

Côte d’Ivoire: forte baisse du prix d’achat palmier à huile

Publié

le

Photo : Financial Afrik
Temps de lecture : 1 minute

En Côte d’Ivoire, le prix d’achat du régime aux planteurs a subi une érosion constante au cours des cinq dernières années. Il est passé de 63,52 F/kg en 2012 à 37,87 F/kg en 2018. En plus, la situation continue d’empirer dans la mesure où sur les quatre premiers mois de 2019, le prix n’a guère franchi la barre de 34,89 F/kg.

Kogbo Douoba, directeur exécutif de la Fédération Nationale des Unions de sociétés coopératives et des Sociétés coopératives de Planteurs de Palmier à huile de Côte d’Ivoire (Fenacopah-ci), s’est inquiété de cette situation, le 28 mai, à l’occasion d’un point de presse qu’il a animé au siège de la Fenacopaci sis à Angré. « La pérennité de la filière palmier à huile de Côte d’Ivoire est confrontée à de graves difficultés. Cette menace provient essentiellement de la chute continue du prix d’achat des régimes de palme, entrainant la baisse drastique des revenus des planteurs villageois, acteurs importants de la filière qui fournissent aux huileries de palmes plus de 60% des productions de régimes traités », a-t-il expliqué .

Tout en invitant tous les acteurs de l’Interprofession et également l’Etat qui vient d’installer le Conseil hévea-palmier à huile, à mettre ensemble leurs expériences et leurs moyens dans les plus brefs délais, pour trouver des solutions consensuelles à cette problématique. Avec une production de 500.000 tonnes d’huile de palme brute par an, la Côte d’Ivoire occupe le deuxième producteur et le premier exportateur africain d’huile de palme brute.

Source : Financial Afrik

Vos commentaires
Lire plus

En bref