Nous rejoindre

Non classé

Disparition de DJ Arafat : Une tête de mort…pour la vie.

Publié

le

Crédit Photo: Google, DR
Temps de lecture : 2 minutes

Arafat DJ disait : « Si je fais un accident de moto ou de voiture et que je meurs sur le champ, c’est que Dieu qui l’aura voulu.» La star ivoirienne n’avait pas besoin de le dire tant il arborait sur son corps, dans ses vidéos et son style vestimentaire, une tête de mort… mais un symbole qui traduisait sa soif de vivre.

La tête de mort, qui était maintes fois visibles sur les tenues vestimentaire d’Arafat Dj, est un symbole connu. Ce symbole dans lequel pavoisait la star ivoirienne du coupé décalé représente un crâne humain recouvrant ou surmontant, selon les cas, une paire de tibias.

Sur ses tee-shirts, ses parures, Houon Ange Didier se rappelait à lui-même, comme à l’ensemble des humains, le caractère inévitable de la mort. « Memento mori »,  « rappelle-toi que tu vas mourir,» dit la pensée latine. Et c’est un peu cela le paradoxe de la vie du Daïshi. Aussi terrifiante que fascinante, son mode de vie traduisait les significations de la tête de mort.

Arafat DJ était le signe même de l’acceptation de la mort donc de la vie dans les excès sans rien regretter, face à ce que la plupart des gens considèrent comme tabou. Il aimait les motos. Et, comme les gangs de motards, Arafat a constamment chassé sa propre peur et s’est préparé à cette fin de vie. Peut-être pas aussi brutalement. Mais avec des signes prémonitoires.

Cette forme de rébellion contre la vie est d’abord un hymne à la vie, à la luxure, à l excitation. C’est ce qu il faut retenir. Et Arafat DJ a vécu comme un homme. Un artiste. Une star. Même mort, il vit et vivra à jamais. Salut Champi.

Jespère Yao Bi

Vos commentaires

First VIP

Arafat DJ : kiffy Billy Gad pleure son “fils”

Publié

le

Kiffy Billy Gad
Temps de lecture : 1 minute

Depuis le décès tragique de Houon Ange Didier, dit Arafat DJ, les voix s’élèvent pour rendre hommage à l’illustre défunt et réconforter sa famille. A celles-ci s’ajoute cet hommage de l’immense Billy Gad, désormais Kiffy Billy Gad, qui regrette cette grosse disparition.

<< Lorsque nous perdons un être cher comme dans le cas de DJ ARAFAT, nous réalisons hélas que le temps ne se rachète pas. Alors Il faut aimer la vie et en apprécier chaque moment car un jour la mort nous ravit et nous emmène vers d’autres horizons…
Il avait un talent hors pair . Malgré ses frasques, il avait du charisme , une aura immense lui le bad boy incompris, le mal aimé. Et oui, c’était notre “petit génie” , l’enfant prodige de la musique ivoirienne . le meilleur de sa génération , le meilleur dans son domaine .
C’est terrible qu’il nous ait quitté si brutalement. Malheureusement nous n’avons pas pu comprendre que derrière son agitation se cachait un appel à l’aide et un signale de DÉTRESSE.
Espérant que le temps atténuera Notre douleur et que les beaux moments de sa courte existence, à jamais gravés dans notre coeur, seront pour nous réconfortants.
Toutes mes pensées accompagnent en ces heures d’affliction le peuple ivoirien et la chine. Puisse ce message de sympathie apaiser notre douleur >> a regretté l’auteur de “you”, la célèbre et intemporelle chanson qui a bercé notre enfance.

Franck Leroy

Vos commentaires
Lire plus

International

États-Unis: les Noirs ont 2,5 fois plus de risques d’être tués par la police que les Blancs, selon une étude

Publié

le

BFM TV
Temps de lecture : 1 minute

L’étude met en évidence le fait que les violences policières figurent parmi les premières causes de mort de jeunes hommes aux États-Unis.

Aux États-Unis, les hommes noirs ont 2,5 fois plus de risques de mourir à cause de la police que les hommes blancs, selon une étude de l’Académie nationale des sciences des États-Unis publiée au début du mois d’août.

L’étude estime qu’environ un homme afro-américain sur mille peut craindre de mourir entre les mains de la police. Selon Frank Edwards, sociologue de l’université de Rutgers et l’un des auteurs de l’étude, cité par le Los Angeles Times vendredi, cela représente “plus de chances d’être tué par la police que de gagner à un jeu à gratter”.

Les chercheurs mettent également en évidence que les femmes noires, les hommes d’origine hispanique et les Amérindiens sont également plus susceptibles d’être tués par la police que des personnes blanches.

BFM TV

Vos commentaires
Lire plus

First VIP

Côte d’Ivoire: Le journaliste Eloi Oulaï décède à l’âge de 70 ans

Publié

le

Autre
Temps de lecture : 1 minute

L’ancien directeur de Radio Côte d’Ivoire, Eloi Oulaï, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche, à l’Hôpital militaire d’Abidjan, à l’âge de 70 ans. Selon des médias locaux, le journaliste qui vivait sa retraite entre le village de Doké (Blolequin) et Angré (Abidjan Cocody), souffrait depuis 2009 d’une maladie.

AIP

 

Vos commentaires
Lire plus

Basketball

NBA: rupture des ligaments croisés pour DeMarcus Cousins ( lakers)

Publié

le

AFP
Temps de lecture : 1 minute
DeMarcus Cousins venu assister à un tournoi de basket 3×3 à Chicago, le 3 août 2019

Le pivot des Lakers DeMarcus Cousins pourrait manquer la totalité de la saison 2019-2020 après une rupture des ligaments croisés du genou gauche, a indiqué la franchise de Los Angeles.

Le joueur All Star, arrivé cet été en provenance des Golden State Warriors, s’est blessé à l’entraînement à Las Vegas en début de semaine.

Il s’agit de la troisième blessure à une jambe en à peine 18 mois pour Cousins, qui a été limité à 30 matches la saison dernière en raison d’une rupture du tendon d’Achille gauche en janvier 2018 et d’une blessure à un quadriceps quelques mois plus tard.

“C’est vraiment malheureux pour un gars comme DeMarcus (…) Il allait jouer un rôle important”, a confié son coéquipier chez les Lakers Kyle Kuzma.

Arrivé libre il y a peu en Californie, Cousins, 29 ans, devait former avec LeBron James et Anthony Davis un trio détonnant, un “Big Three” capable de ramener les Lakers en playoffs, qu’ils n’ont plus disputé depuis une défaite 4-0 face aux San Antonio Spurs, au premier tour, en 2013.

AFP

Vos commentaires
Lire plus

En bref