Nous rejoindre

Faits divers

“Fologo” a été arrêté …

Publié

le

Photo : Google
Temps de lecture : 1 minute

Il est connu dans le village-quartier d’Abobo-Baoulé sous le sobriquet de « Fologo », à ne pas du tout confondre avec l’autre. Lui, c’est plutôt le cerveau des « microbes », l’homme très craint, que personne n’ose dénoncer, au risque de s’attirer les foudres de ses « lieutenants ».

Des comparses qui lui obéissent à l’aveuglette et à qui il confie des attaques ciblées contre ceux qui se disent courageux pour le dénoncer.

Mohamed dit « Fologo » et sa bande sont ceux qui font la loi, leur loi, à Abobo-Baoulé. Ils attaquent de jour comme de nuit, sans être inquiétés. Sur leur lancée, nos sources indiquent qu’ils vont même jusqu’à sévir hors des limites de leur « zone de compétence ».

Excédé cette fois par les agressions commises par le gang à « Fologo », le commissaire Tiégnon, chef de service du commissariat de police du 34e arrondissement, à Abobo-Baoulé, se montre déterminé à y mettre fin.

En bon « chérif » du coin, il mobilise ses hommes avec lesquels il mène l’opération dite « Éclair ». Et en une seule nuit, l’intrépide et téméraire Mohamed dit « Fologo » tombe. Il est chopé dans la nuit du jeudi 4 juillet 2019.

Pour ses comparses contre lesquels une traque est engagée, leur arrestation ne tient plus qu’en quelques heures seulement, insistent les agents des forces de l’ordre. Eux qui ont listé tous les mouvements de ces petites pestes.

 

Source : Linfodrome

Vos commentaires

Faits divers

Une étudiante tuée par son téléphone portable

Publié

le

Photo: Guinée Matin
Temps de lecture : 2 minutes

Le téléphone est effectivement la cause de la mort de Mabinty Alsény Soumah, jeune étudiante qui vivait avec sa famille à Kipé Dadia, un quartier chic de Conakry.

Comme annoncé précédemment, Mabinty Soumah, 23 ans, étudiante en 3ème année Administration des Affaires à l’Université UNIC de Conakry, est décédée à l’aube du samedi, 06 juillet 2019 dans des conditions particulières à Kipé-Dadia, dans la commune de Ratoma. C’est son téléphone portable qui aurait causé sa mort.

Après avoir accompagné leur première fille à sa dernière, Alsény Soumah et son épouse, Doussou Guilavogui, n’en reviennent toujours pas. La surprenante mort de Mabinty Alsény Soumah les laisse sous le choc. Sa mère, qui a passé la dernière nuit avec la défunte, a du mal à croire que sa fille et amie est partie à jamais.

« On a mangé ensemble à 23 heures ; puis, on est rentré se coucher. Peu de temps après, elle est descendue du lit, elle s’est couchée par terre. Quand je me suis levée à 6 heures du matin, j’ai essayé de la réveiller ; mais, elle était déjà presque morte. Son téléphone qui était branché se trouvait sur l’oreiller et elle avait la tête dessus. Je ne sais pas maintenant si elle parlait au téléphone ou pas. Quand je l’ai appelée, elle ne m’a pas répondu. J’ai essayé de la remuer, elle ne m’a pas répondu. Elle a seulement soupiré une seule fois ; et puis, c’était fini ! Elle n’a plus fait aucun signe de vie ! C’est alors que je me suis mise à crier et appeler au secours. Seulement, contrairement à ce que certains disent, le téléphone n’a pas explosé. Elle a quand même eu une blessure au niveau de l’oreille gauche et il y avait un peu de sang qui sortait de son œil. On l’a envoyée à l’hôpital ; et, quelques temps après, on m’a dit que ma fille est décédée », a-t-elle expliqué.

 

Lire la suite de l’article ici: https://guineematin.com/2019/07/08/mabinty-soumah-tuee-par-son-telephone-a-kipe-dadia-les-explications-de-ses-parents/

Vos commentaires
Lire plus

En bref