Nous rejoindre

Football

Football / Éliminatoires Mondial 2022: la Côte d’Ivoire dans la poule D avec le Cameroun, le Mozambique et le Malawi

Publié

le

© APA par Saliou AMAH Equipe nationale de Cote d`Ivoire
Temps de lecture : < 1 minute

Le tirage au sort des éliminatoires de la zone Afrique, pour la Coupe du monde 2022 au Qatar, s’est tenu ce mardi 21 janvier 2020. La Côte d’Ivoire a été logée dans la poule D et devra affronter le Cameroun, le Mozambique et le Malawi pour espérer sortir leader des phases de poules et participer à ce mondial.

Les Eléphants avaient manqué ce rendez-vous mondial en 2018 après avoir été humiliés sur leurs terres par le Maroc de Hervé Renard.

Aujourd’hui, en reconstruction avec le coach par Kamara Ibrahim, l’équipe ivoirienne a toutes ses chances de qualification avec la génération montante pleine e fougue et de détermination.

Atapointe

Vos commentaires

Football

Samuel Eto’o: <<Cristiano Ronaldo est le meilleur footballeur de tous les temps »

Publié

le

@Joe Midelli
Temps de lecture : < 1 minute

Samuel Eto’o est à l’origine d’un véritable imbroglio. Dans un entretien récemment accordé à Sky Sport, le légendaire attaquant camerounais a désigné celui qu’il considérait le meilleur footballeur de tous les temps. Et c’est Cristiano Ronaldo selon lui.

« Aujourd’hui la Juventus à Cristiano Ronaldo, le meilleur joueur de tous les temps », a déclaré Eto’o.

Cette affirmation semblait d’ailleurs improbable puisque l’ancien du Barca, éternel défenseur de Messi, avait déclaré il y a plusieurs semaines, que le génie argentin était le meilleur.

Mais comme par enchantement, Eto’o a rectifié ses propos sur son compte twitter en déclarant que le meilleur joueur de tous les temps, selon lui, était en fait Lionel Messi.

Un véritable retournement de situation qui créé le buzz en ce moment.

 

Vos commentaires
Lire plus

Football

Angleterre / Solskjaer explique pourquoi il ne fait pas rejouer Bailly : « Eric a été fantastique contre Chelsea, mais… «

Publié

le

@Joe Midelli
Temps de lecture : < 1 minute

Revenu d’une longue période de blessure, Eric Bailly a disputé un match d’envergure face à Chelsea. Depuis, plus rien, le défenseur de Manchester United a été laissé sur le banc contre Bruges en Ligue Europa, et n’a pas été non plus titularisé lors de la rencontre face à Watford en Premier League. Olé Gunnar Solskjaer, l’entraîneur du club, a alors donné les raisons pour lesquelles il laisse son défenseur sur le banc de touche.

« Eric a été fantastique contre Chelsea, mais il n’avait pas joué depuis longtemps. Nous devons lui donner du temps « , a-t-il déclaré.

En confiance, Eric Bailly devrait toutefois encore patienter avant de remonter sur les pelouses anglaises. Le joueur de bientôt 26 ans devrait cependant être disponible pour la double confrontation Côte d’Ivoire – Madagascar, en éliminatoires de la CAN 2021, le mois prochain.

Vos commentaires
Lire plus

Football

Liga : les papys font de la résistance !

Publié

le

Par

©Maxppp
Temps de lecture : 2 minutes

Cette saison en Liga, de nombreux joueurs avec un âge avancé jouent un rôle important dans leur équipe. Décryptage.

Cette saison de Liga est pour le moins curieuse au niveau des individualités. Les plus grosses stars du championnat ne sont pas toutes forcément à leur meilleur niveau pour des raisons différentes, à l’image d’Antoine Griezmann ou Eden Hazard. Dans le même temps, on assiste à une certaine explosion de nombreux jeunes joueurs, à l’image de Martin Odegaard, Alexander Isak, Ferran Torres, Ansu Fati ou Fede Valverde, entre autres. Un exercice 2019/2020 qui semble placé sous le signe de la jeunesse si on examine tout ça de loin, mais en s’y penchant d’un peu plus près, on voit que de nombreux joueurs ayant dépassé la trentaine depuis longtemps déjà sont toujours là. Joaquín, qui fêtera ses 39 ans, en est peut-être le meilleur exemple, lui qui se bonifie presque avec l’âge. Joueur très important de ce Betis, il totalise déjà 7 réalisations en Liga. Son expérience lui a fait gagner une maturité qui lui permet même de jouer en tant que milieu axial, alors qu’il est toujours aussi tranchant quand il tente de déséquilibrer sur le côté. Au vu de sa forme olympique, on peut clairement affirmer que les supporters de la ville andalouse vont profiter de lui pendant de longues années encore.

Son voisin Jesus Navas (34 ans) est peut-être même plus impressionnant encore, dans la mesure où il joue absolument tout avec Séville et a même retrouvé la sélection espagnole. Son style de jeu, couplé aux consignes de Lopetegui, sont pourtant épuisantes, puisque l’ancien de City multiplie les montées pendant les 90 minutes, prenant pratiquement tout le temps son vis à vis de vitesse. Que dire de Santi Cazorla (35 ans), le maître à jouer de Villarreal, qui continue de distiller caviar sur caviar. Ses prestations sont d’autant plus admirables qu’il a traversé un véritable calvaire avec les blessures. Difficile de ne pas évoquer le cas Jorge Molina aussi, qui à 37 ans est la référence offensive de Getafe, le quatrième du championnat, où on retrouve aussi Angel Rodriguez, meilleur buteur espagnol à 32 ans. Nacho Monreal (33 ans) et Raul Albiol (34 ans) se sont aussi imposés dans leur club respectif, la Real Sociedad et Villarreal, où ils font office de tauliers dans des effectifs assez jeunes. Les gardien Diego Lopez (Espanyol, 38 ans) et Manolo Reina (Mallorca), le milieu de terrain Salva Sevilla (Mallorca, 35 ans), Fabian Orellana (34 ans, Eibar) Roberto Soldado (34 ans, Granada) et même Luka Modric (34 ans, Real Madrid) sont d’autres exemples de joueurs capables d’être performants à un page où on commence généralement à flancher. Lionel Messi et Luis Suarez entrent eux aussi dans cette catégorie !

 

footmercato.com

Vos commentaires
Lire plus

Football

OM-FC Nantes : ça a chauffé dans les couloirs à la mi-temps

Publié

le

Par

©Maxppp
Temps de lecture : 2 minutes

L’Olympique de Marseille s’est incliné pour la première fois en Ligue 1 depuis fin octobre ce samedi contre le FC Nantes. À la pause, alors que le score était nul (1-1), Patrick Collot et André Villas-Boas se sont accrochés en rentrant aux vestiaires.

Ce samedi, en fin d’après-midi, l’Olympique de Marseille affrontait le FC Nantes à l’Orange Vélodrome. Ce 22 février a marqué la fin de série, en Ligue 1, des hommes d’André Villas-Boas. En effet, depuis le match contre le Paris Saint-Germain, le 27 octobre dernier (0-4), les Phocéens n’avaient pas concédé la moindre défaite en championnat et Alvaro Gonzalez, suspendu à l’occasion de cette confrontation au Parc des Princes, n’avait jamais perdu avec sa nouvelle équipe.

Mais ce samedi, rien n’a été. Les Marseillais ont montré trop peu de choses au cours de cette rencontre et le FC Nantes de Christian Gourcuff a été particulièrement bon et a fini par s’imposer sur le score de deux buts à un. À la pause, les deux formations étaient dos à dos (1-1) grâce à des buts de Anthony Limbombe (34e) et de Morgan Sanson (39e). Mais une action a causé la colère noire d’André Villas-Boas. Dans le temps additionnel de la première période, Duje Caleta-Car s’effondre dans la surface olympienne. Le défenseur croate était victime d’une petite gifle de Moses Simon, qui ne récoltera qu’un carton jaune.

« Vous allez pleurer auprès de l’arbitre tout le temps »

Alors, forcément, en retournant aux vestiaires, le Portugais monte dans les tours et s’adresse à l’arbitre assistant. « Tu n’as pas d’expérience. 60 000 personnes (l’affluence de l’Orange Vélodrome ce samedi, ndlr), c’est trop pour toi », explose-t-il. Patrick Collot, l’adjoint de Christian Gourcuff, entre alors en scène et dit : « on peut jouer à 10 si vous voulez. On joue à 10, si vous voulez, sans déconner », faisant revenir AVB vers lui. La tension montait alors d’un cran.

Mais Collot ne s’arrêtait pas là : « jouez, jouez. Arrêtez un petit peu. Vous allez pleurer auprès de l’arbitre tout le temps. » André Villas-Boas s’en allait alors, avec son staff, pourtant statique un petit moment devant les paroles de l’adjoint du FCN, vers son vestiaire. En seconde période, l’OM n’a pas montré beaucoup mieux et a fini par encaisser deux autres buts par Kader Bamba (53e), après visionnage de la VAR, et par Alvaro Gonzalez contre son camp (90e +1). Ambiance.

 

footmercato.net

Vos commentaires
Lire plus

ça été l'actu