Nous rejoindre

Societe

La diva Aicha Koné fait sensation

Publié

le

Photo : Marie Thérèse B.
Temps de lecture : 1 minute

Le 28 juin dernier, l’Afterwork BLAMO’O le rendez-vous incontournable  du développement personnel de la Femme a réunit plusieurs participants de renom autour du thème : Femme et Réussite, un défi au quotidien.

Cette énième édition des rencontres organisées par le magazine BLAMO’O était l’occasion d’échanges autour du thème principal dévolu aux droits de la Femme et à la promotion de l’entrepreunariat féminin, mais aussi de prestations artistiques et non des moindres dont celle très appréciée de la diva de la musique africaine Aicha Koné. La chanteuse ivoirienne a fait sensation auprès du public et des organisateurs qui lui ont réservé un bel hommage à la hauteur de ses dizaines d’années de carrière musicale.

Vos commentaires

Societe

Un ” gbaka” tue un enfant de 12 ans. Les riverains remontés incendient le véhiculent, et prennent à partie le chauffeur

Publié

le

Autre
Temps de lecture : 1 minute

Ce jour, entre les communes d’Adjamé et Attécoubé, sur la voie qui longe la pharmacie Agban, un chauffeur de mini car appelé communément ”gbaka ” ,a percuté violemment un gamin de 12 ans. En représailles, le ”gbaka” a été immediatement incendié.

Le chauffeur, qui n’a pas eu le temps de prendre la poudre d’escampette, a été tout de suite encerclé par une foule de badauds qui voulait en découdre.

La mauvaise conduite des chauffeurs de ” gbaka” fait des victimes tous les jours, à travers le pays.

Franck Leroy

 

Vos commentaires
Lire plus

Societe

Sécurité : des fumoirs démantelés à travers le pays

Publié

le

Autre
Temps de lecture : 1 minute

Instituée par le ministère de l’intérieur, l’opération « vacances sécurisées » vise à procéder aux rafles systématiques, à la destruction des fumeurs qui abritent les voyous de tout acabit.

Ainsi, de sources sécuritaires, 355 fumoirs visités et détruits, 913 personnes interpellées et 14403 personnes raflées. Plusieurs drogues, ainsi que des armes, des munitions saisies dans le cadre de l’opération à ce jour.

Franck Leroy

Vos commentaires
Lire plus

Societe

Maroc: une étudiante assassinée

Publié

le

Autre
Temps de lecture : 1 minute

Les agressions mortelles sur les étudiants d’Afrique noire, qui étudient au Maroc continuent d’alimenter la toile.

L’étudiante d’origine congolaise, Naomie Ngamputu, âgée d’une vingtaine d’années, a été lynchée dans la nuit du jeudi 15 août à quelques kilomètres de son domicile de Casablanca.

Agression perpétrée par un Groupe de marocains non identifiés. Naomie Ngamputu succombéra à ses blessures . La victime vivait avec sa fille de 2 ans, qui a disparu juste après l’agression, et est restée jusque-là introuvable.

Une énième agression qui fait le tpur de la toile, et qui interpelle sur les véritables raisons de cette montée de violences contre les noir vivant au Maroc. Est-ce le racisme?

 

Retranscrit par Franck Leroy

Vos commentaires
Lire plus

Societe

4è Congrès 2019 de l’OJPCI : Déclaration du Collectif des membres fondateurs et statutaires

Publié

le

Léon Saki
Temps de lecture : 2 minutes

Le 4è congrès ordinaire de l’Organisation des Journalistes Professionnels de Côte d’Ivoire-OJPCI, organisé par le bureau exécutif sortant, le mercredi 14 aout 2019, à la bibliothèque nationale d’Abidjan, s’est soldé par une crise.
I/Les faits :
Les journalistes professionnels ont effectivement répondu à l’invitation du bureau sortant. Ils ont participé à la cérémonie d’ouverture ainsi que les invités et autres observateurs. A la surprise générale, les congressistes feront face à des faits inédits après la 1ère pause-café. Notamment :
1-L’interdiction d’accès de la majorité des membres statutaires à la salle du congrès par des policiers ;
2-L’interdiction d’accès à la salle du congrès à plusieurs membres fondateurs ;
3- L’interdiction d’accès à la salle du congrès à plusieurs membres en possession de leur carte de 2019 de l’OJPCI ;
4-L’exclusion de certains membres du bureau exécutif de la salle ;
5-Le pire, c’est que le comité de Contrôle a entériné, en violation des textes, cette interdiction d’accès de la majorité des membres statutaires au Congrès ;
II/ La position du Collectif (Par conséquent)
-L’Organisation des Journalistes professionnels de Côte d’Ivoire-OJPCI ne se reconnait pas dans cette parodie de congrès organisé par Olivier Yro et ses partisans ;
– L’Organisation des Journalistes professionnels de Côte d’Ivoire-OJPCI décline toutes responsabilités concernant les agissements d’Olivier Yro auprès de l’administration, des bailleurs de fonds et autres investisseurs.
-L’Organisation des Journalistes professionnels de Côte d’Ivoire-OJPCI se réserve le droit d’engager des poursuites judiciaires eu égard aux malversations constatées dans la gestion du bureau sortant.
L’Organisation des Journalistes professionnels de Côte d’Ivoire-OJPCI demande à ses membres d’être à l’écoute pour les dispositions à venir suite à la rencontre du mercredi 14 aout 2019 jugée nulle et de nul effet.

Fait à Abidjan, le 14 août 2019
Ont signé
Le Collectif des membres fondateurs et statutaires
Le Porte-parole
Armand Bohoui
Le Secrétaire Général
Léon SAKI

Vos commentaires
Lire plus

En bref