Nous rejoindre

Médecine

La France achète 12 000 litres de sperme au Gabon

Publié

le

Georges profond
Temps de lecture : 1 minute

Le développement de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) entraîne un manque de gamètes à cause du nombre trop faible de donneurs Français.

Face à l’extension de la PMA, la France en manque de donneurs de sperme doit acheter la précieuse semence à l’étranger. « Nous sommes en situation de pénurie », explique Louise Grosjean, la vice-présidente de la fédération des Cecos- Centre d’étude et de conservation des œufs et du sperme humains. Des chiffres confirmés par l’Agence de biomédecine (ABM), qui a recensé seulement 8 donneurs de sperme sur l’année 2017 (derniers chiffres disponibles).

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a estimé que 250 000 litres de sperme  seront acheté au Gabon et à d’autres pays africains au cours des cinq prochaines années.

Le gouvernement Macron prévoit que d’ici la fin du quinquennat plus de 16% des enfants naîtront métisses. Les opposants à l’import de gamètes étrangères s’inquiètent que toute l’opération ne soit qu’une pierre de plus à l’édifice du Grand Remplacement, comme l’avait été l’annonce de l’apprentissage de la langue arabe par ultrason pendant la grossesse.

 

SecretNews.fr

Vos commentaires
Lire plus
Publicité

Médecine

Tu veux connaitre ton anatomie? Lis ceci

Publié

le

L'anatomie d'un humain
Temps de lecture : 2 minutes

Ceci est l’anatomie complète d’un être humain. Tous les compartiments d’un corps humain y sont définis.

 

1 : nombre d’os : 206
2 : nombre de muscles : 639
3 : nombre de reins : 2
4 : nombre de dents de lait : 20
5 : nombre de côtes : 24 (12 paire)
6 : numéro de chambre de coeur : 4
7 : artère plus grande : Aorte
8 : pression artérielle normale : 120/80 mmhg
9 : Ph du sang : 7.4
10 : nombre de vertèbres en colonne vertébrale : 33
11 : nombre de vertèbres dans le cou : 7
12 : nombre d’os en oreille moyenne : 6
13 : nombre d’os sur le visage : 14
14 : nombre d’os dans le crâne : 22
15 : nombre d’os dans la poitrine : 25
16 : nombre d’os dans les bras : 6
17 : nombre de muscles dans le bras humain : 72
18 : nombre de bombes dans le coeur : 2
19 : plus grand organe : peau
20 : glande plus grand : foie
21 : plus grande cellule : ovule féminin
22 : plus petite cellule : spermatozoïde
23 : os plus petit : Étrier de l’oreille moyenne
24 : premier organe transplanté : rein
25 : longueur moyenne d’intestin mince : 7 m
26 : longueur moyenne d’intestin épais : 1.5 m
27 : poids moyen du bébé nouveau-né : 3 kg
28 : taux de pouls en une minute : 72 fois
29 : température corporelle normale : 37 C° (98.4 uem)
30 : volume moyen de sang : 4 à 5 litres
31 : durée de vie globules rouges : 120 jours
32 : durée de vie globules blancs : 10 à 15 jours
33 : période de grossesse : 280 jours (40 semaine)
34 : nombre d’os sur pied humain : 33
35 : nombre d’os dans chaque poignet : 8
36 : nombre d’os dans la main : 27
37 : glande endocrinien plus grande : thyroïde
38 : organe lymphatique plus grand : rate
40 : os plus grand et fort : fémur
41 : muscle plus petit : Stapedius (oreille moyenne)
41 : numéro de chromosome : 46 (23 paire)
42 : nombre d’os bébé nouveau-né : 306
43 : Viscosité du sang : 4.5 à 5.5
44 : GROUPE DE SANG DONATEUR UNIVERSEL : 0
45 : groupe de sang récepteur universel : AB
46 : plus grand globule blanc : Monocyte
47 : plus petit globule blanc : Lymphocyte
48 : L’augmentation du nombre de globules rouges est appelée : Polyglobulie
49 : la banque de sang dans le corps est : rate
50 : Rivière de la vie s’appelle : sang
51 : niveau normal cholestérol sanguin : 100 mg / DL
52 : une partie fluide du sang est : plasma

Une machine parfaitement conçue qui vous permet de profiter de cette aventure appelée vie. Prends soin de toi Ne la blessez pas avec des vices et des excès.

 

Correspondance particulière

Vos commentaires
Lire plus

Médecine

Medecine: Il perd un testicule après son opération, l’hôpital est condamné

Publié

le

Le centre hospitalier et universitaire de Limoges
Temps de lecture : 2 minutes

Un patient qui avait perdu l’usage d’un testicule, en 2012, au CHU de Limoges, a obtenu réparation au tribunal administratif.

6 700 euros. C’est la somme que le centre hospitalier de Limoges (Haute-Vienne) a été condamné à verser à un patient, par le tribunal administratif.

Fin 2012, cet homme avait consulté le CHU limougeaud en urgence, pour une violente douleur au testicule droit, rapporte Le Populaire du Centre.
Trois jours de douleurs avant l’opération.

Le patient est pris en charge et quitte l’hôpital mais la douleur persiste. Au bout de trois jours, l’homme contacte son médecin-traitant, qui l’oriente vers une clinique. Une seconde échographie révèle une « torsion intravaginale », pathologie qui « nécessite une intervention chirurgicale rapide », selon l’Assurance maladie.

Le patient est opéré, mais, trois jours après le passage de l’homme aux urgences, l’urologue ne peut sauver le testicule.

<< Une intervention chirurgicale dans les 6 heures, suivant la torsion est indispensable pour conserver la viabilité du testicule >>, rappelle l’Assurance maladie. << Au-delà de ce délai, la chance de sauvegarder la viabilité du testicule diminue rapidement. >>, ajoute l’AM.

Défaillance dans la prise en charge
Le patient, qui réclamait 55 000 euros, a été partiellement entendu par la justice administrative. Oui, il y a eu défaillance dans la prise en charge, selon le rapporteur public, mais le tribunal considère que l’homme avait 80 % de chances de perdre l’usage de son testicule, quel que soit le délai de l’opération.

Les 6 700 euros obtenus couvrent le préjudice; « lié aux souffrances endurées en raison du retard mis à traiter la pathologie » et « le préjudice esthétique et un déficit fonctionnel permanent lié à une atteinte à son intégrité physique permanente », précise Le Populaire du Centre.

Le CHU de Limoges devra également verser 1 100 euros à la Caisse primaire d’Assurance maladie.

 

Olivier Gbadié

 

Vos commentaires
Lire plus

Médecine

La loi de bioéthique autorise la création d’embryons chimères, mi-animal, mi-homme

Publié

le

Google
Temps de lecture : 2 minutes

« Nous contestons aujourd’hui ce projet de loi qui est devenu un guet-apens de toutes les revendications les plus outrancières puisque nous pourrons modifier le génome des embryons humains, nous pourrons fabriquer des embryons chimères, mi-animal, mi-homme. »

Si l’on associe aisément le projet de loi de bioéthique à la question de l’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires, il n’en reste pas moins que de nombreux autres sujets seront examinés dans le cadre de la révision de cette loi. Entre autres, l’article 17, qui prévoit la création d’embryons chimères (homme-animal). Blanche Streb en faisait état devant les journalistes lors de la manifestation du 6 octobre à Paris.

« N’importe quoi ! » s’emportait une journaliste de Quotidien, lors de l’émission du 7 octobre. Mais ce n’est pas le cas. Non, Madame Blanche Streb ne dit pas « n’importe quoi » quand elle parle des « embryons chimères ».

L’article 17 porte sur « la possibilité d’utilisation des outils de modification ciblée du génome en recherche fondamentale ». Ainsi désormais, selon Hervé Chneiweiss, président du comité d’éthique de l’Inserm, « l’article 17 clarifie les choses. Il confirme à présent l’interdit de toute greffe sur des embryons humains ». Mais l’inverse, c’est-à-dire, l’implantation de cellules humaines sur l’embryon animal est désormais possible.

« L’enjeu à long terme est de pouvoir créer des animaux avec des organes humains : par exemple un organe humain dans le cochon qui serait directement transplantable », explique John De Vos, professeur au CHU de Montpellier et spécialiste en thérapie cellulaire.

La juriste Olivia Sarton évoquait au Figaro, le cas de 150 embryons chimériques transplantés dans l’utérus de truies porteuses, qui avaient ensuite été « sacrifiées » pour récupérer les embryons porc-humains qui s’étaient développés in utero pendant 28 jours. La juriste s’étonne donc du silence des défenseurs des animaux face à cette lourde problématique éthique.

Source: Infochrétienne.com

Vos commentaires
Lire plus

Médecine

Ces africains tués, pour avoir découvert un remède

Publié

le

S.O
Temps de lecture : 1 minute

Le monde occidental et des africains tuent l’Afrique et les pays pauvres. L’Occident voudrait que l’Afrique et les autres pays pauvres restent des consommateurs et d’éternels assistés.

Ceux des nôtres qui, par leur génie et malgré leur dénuement, ont voulu ”sauver ” l’Afrique, l’ont payé au prix de leur vie.

1- Le dernier à tomber, ce 16 septembre 2019, était le Docteur Dieudonné Manenga, qui a trouvé un remède révolutionnaire pour le traitement du paludisme. Son audace menaçant, les intérêts des firmes pharmaceutiques occidentales, il vient d’être assassiné dans son pays, le Congo (RDC), par des mains congolaises.

2- Avant lui, au Ghana et au Honduras (Amérique centrale), Nanan Koffi Drobo II et le docteur Sebi, sans formation académique, ont trouvé un remède pour le traitement du VIH/SIDA. Ils ont été tués par des mains locales.

3- En Colombie, le docteur Patarroyo, qui a élaboré le premier vaccin contre le paludisme, est mis en quarantaine par des mains obscures à travers l’OMS.

4- En Côte D’ivoire , à l’époque de terreur du VIH/SIDA, dans les années 90, le professeur Tahiri Zagré-Boigny, un génie formé aux États-Unis d’Amérique, universitaire de renom, Nanan Mian Ehui (ancien instituteur) et Britto Daniel, différemment, ont travaillé et trouvé des remèdes pour éradiquer le fléau. Des médecins Ivoiriens ont été instrumentalisés pour mener une campagne de diabolisation  de dénigrement et de destruction. Mian Ehui et Britto se sont rangés. Le professeur Tahiri Zagré-Boigny, ancien directeur général de ITIPAT (institut chargé de la recherche et de la transformation de nos produits agricoles en produits industriels) est décédé dans l’indifférence générale en 2013.
Les Africains se préfèrent ”esclaves ” dit-on.
Hommages à ces génies. Ils n’ont pas vécu inutiles, comme leurs “tueurs”.

 

Contribution extérieure

 

 

Vos commentaires
Lire plus

ça été l'actu