Nous rejoindre

Mode

Le havre de tranquillité de Roger Bongo !

Publié

le

Photo: R. Bongo
Temps de lecture : 1 minute

Où va Roger Bongo quand il veut se dépayser de ses ateliers de couture? Chez un pâtissier! Lorsque vous lui posez la question de savoir pourquoi ? Il vous répond : « C’est bien simple, il n’y a que dans ses endroits où on peut mordre dans un craquant Paris-Brest, déguster un moelleux bavarois aux fruits rouges, croquer une succulente religieuse ou savourer un Mont-Blanc intense tout en oubliant les années de galère. J’aime bien aussi en terme de décoration ces cadres avec les tons sobres ».

Par moment les après-midi, on l’aperçoit dans un café au vallon entrain de savourer un capuccino noisette recouvert d’une mousse de lait et saupoudré de cacao. On y sent beaucoup le goût du café avoue-t-il à la serveuse.

En soirée, un peu après dix-huit heures, il reste fidèle à son Smoothie aux fruits rouges en zone 4. Pourquoi ? Parce que selon Roger : « il est assez nature et on sent à chaque gorgée les akènes de fraises (sorte de pépins). Ceux qui viennent ici et qui souhaitent du nature seront servi parce qu’il n’y a pas plus nature que ce cocktail. Ce que je trouve regrettable par contre, c’est qu’ils n’aient pas pensé au filtre parce que surfer entre l’acidité des fruits rouges et les akènes à croquer à chaque instant est à la limite gênant ».

Parlez-lui de son prochain défilé, il vous rétorquera avec un brin d’humour à la sauce ivoirienne: « Mon frère, il n’y a pas d’argent dedans. Je suis dans le prêt à porter. C’est mieux et c’est rentable. Si je ne faisais que des défilés, tu ne me trouverais pas assis ici ».

En le quittant cordialement, une question me traversa l’esprit : Roger Bongo aurait-t-il fait fortune dans le prêt à porter ? Vous en pensez quoi chers internautes ?

Vos commentaires

Mode

Nicholas Coutts, le petit prince du tissage parti trop tôt

Publié

le

Photo: Le Point
Temps de lecture : 2 minutes

L’Afrique du Sud et le monde l’ont perdu au printemps dernier alors qu’un bel avenir lui était promis. Retour sur l’histoire d’un des stylistes les plus prometteurs de sa génération.

Alors qu’une étoile sud-africaine brille de mille feux dans l’industrie de la mode, depuis la remise du prix LVMH à Thebe Muthuru, une autre étoile s’est éteinte en mai dernier. Le décès prématuré du créateur Nicholas Coutts, après son retour de la fashion week malaisienne de Kuala Lumpur, a suscité une intense émotion bien au-delà de la scène créative sud-africaine, car son talent avait déjà dépassé les frontières. Âgé de 27 ans, le défunt était reconnu tant pour ses qualités professionnelles que personnelles, comme son infime gentillesse.

<<Mode : Quelle est la robe de mariage qui vous correspond ?

Il avait effectué ses premiers pas dans l’industrie de la mode et du textile en 2013 après avoir gagné le Elle Rising Star Award, un prix décerné aux jeunes talents par le magazine Elle sud-africain. « Lors de ma dernière année à l’école de mode, j’avais envie de me démarquer et d’avoir un argument de vente vraiment unique. Ma mère me suggéra de filer mon propre tissu, en ajoutant qu’elle pourrait m’apprendre.

Lire aussi Beyoncé dévoile les artistes africains qui l’accompagnent sur son nouvel album

De là, je me suis inscrit au concours, puis j’ai développé mon label », expliquait tout bonnement Nicholas Coutts de son vivant. Travaillant des tissus richement texturés pour ses collections, Nicholas était néanmoins toujours vêtu d’un tee-shirt en coton de couleur unie, d’un short associé à une casquette.

Une passion qui se décline rapidement en carrière professionnelle

« Mon intérêt pour l’art et le design a été encouragé dès mon plus jeune âge par ma famille créative et la mode est rapidement devenue mon objectif principal » racontait-il en précisant son labeur quotidien : « J’ai passé de nombreuses heures à l’adolescence à dessiner et à retravailler mes vêtements. Présentées lors de défilés locaux et internationaux, ses collections androgynes ainsi que ses écharpes surdimensionnées tissées à la main en mohair, unique en son genre, lui avaient ouvert les portes des salons professionnels de mode masculine. Comme Tranoï à Paris ou Pitti Uomo à Florence, pour montrer une gamme collaborative avec son compatriote Lukhanyo Mdingi en 2016.

Lire suite ici : https://www.lepoint.fr/afrique/mode-nicholas-coutts-le-petit-prince-du-tissage-parti-trop-tot-03-10-2019-2339268_3826.php

Source : Le Point

Vos commentaires
Lire plus

Mode

Mode : Messi lance sa marque de prêt-à-porter

Publié

le

Photo: Google/ Lionel Messi
Temps de lecture : 1 minute

Après Cristiano Ronaldo ou Zlatan Ibrahimovic, Lionel Messi a rejoint la grande famille des footballeurs qui ont créé leur marque de vêtements.

Cristiano Ronaldo avec CR7, Grégory Van Der Wiel avec BALR ou encore Zlatan Ibrahimovic avec sa marque A-Z (qui a fait faillite en août 2018).C’est un effet de mode qui se veut grandissant dans le monde du ballon rond.

De nombreux joueurs créent leur propre marque de vêtements. Lionel Messi se lance à son tour, dans le monde de la mode. Et celle-ci portera son nom.

Messi a présenté sa marque «Messi» à Barcelone, et sa première collection sera même exposée dans la cité catalane pendant un mois. La responsable de ce projet est une personne de confiance, du footballeur argentin puisqu’il s’agit de sa soeur Maria Sol.

Cette collection comprend notamment des tee-shirts, vestes et polos. Une collection 2019 révélée par ses soins, et déjà disponible à la vente sur le site « TheMessiStore.com ».

Emmanuella Ouattara 

Vos commentaires
Lire plus

Mode

Côte d’Ivoire : l’école des métiers de la mode ouvre ses portes

Publié

le

Photo: Google/ Fatim Sidimé
Temps de lecture : 1 minute

L’établissement est agréé par le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle.

En Côte d’Ivoire, une école de formation professionnelle des métiers de la mode vient d’être créée par l’ancien mannequin Fatim Sidimé.

La première école professionnelle de formation en mode et en mannequinat de la Côte d’Ivoire (EP2M), est située à la Riviera 3 et ouvrira ses portes à la rentrée scolaire 2019-2020.

En plus des cours en mode et mannequinat, cet établissement formera aussi ses élèves en informatique, anglais, français, en éducation civique et morale etc. Ils auront droit à une formation dans le design, le stylisme, la coiffure, la conciergerie de luxe et plusieurs autres activités en rapport avec la mode.

C’est un rêve que nourrissait la jeune actrice et mécène de la mode ivoirienne, qui se réalise aujourd’hui avec l’ouverture de cette école.

Emmanuella Ouattara 

Vos commentaires
Lire plus

Mode

Mode : Quelle est la robe de mariage qui vous correspond ?

Publié

le

Quelle est la robe de mariage qui vous correspond ?
Temps de lecture : 2 minutes

Découvrez la sélection de 5 belles robes de mariée en vogue. Des modèles de toutes sortes parmi lesquels vous trouverez le vôtre !

En quête de la robe parfaite pour votre mariage ? First Mode vous a préparé un florilège de 05 jolies robes de mariée, très souvent source d’inspiration…

Des tissus exceptionnels, de jolis décolletés, des détails saisissants, ainsi que des coupes pour tous les types de silhouettes, voilà ce qui vous attend !

-une robe en tulle et dentelle de Chantilly. Une tenue digne d’une princesse, brodée de perles et de cristaux, avec un voile en cascade et une traîne. Portée par Amal Alamuddin, la compagne de George Clooney.

-Comme Sofia Vergara vous pouvez opter pour une robe de mariée de princesse. Un modèle qui met parfaitement les courbes affolantes en valeur et un bustier joliment décolleté.

-De la dentelle, signe d’élégance,  magnifique robe de Gisele Bündchen brodée de cristaux. Une robe réinventée des détails type peplum, des tailles marquées dont les chutes donnent une touche très romantique à l’ensemble.

– Sublime en robe à cape aux lignes épurées, revêtue par Solange Knowles. Une silhouette d’ange originale, tout en élégance et sobriété. Conçue pour les femmes modernes, afin de les sublimer comme jamais.

-Ryan Sweeting, dans une robe rose. Vous pouvez opter pour la différence, c’est votre jour. Chaque mariée devrait se sentir radieuse comme jamais auparavant. Bleue, Jaune la couleur de la robe n’est que détail pour certaines.

Emmanuella Ouattara

Vos commentaires
Lire plus

ça été l'actu