Nous rejoindre

Societe

Nigeria : Un homme violé par 3 filles, la police refuse d’arrêter ses violieuses

Publié

le

Un homme violé par trois filles raconte son calvaire
Temps de lecture : 2 minutes

Sans faux fuyant, un homme d’origine Nigériane a raconté sur les réseaux sociaux comment il avait été abusé par trois filles pendant sa deuxième année d’université. Mais sa plainte n’avait pas eu de suite favorable. Car la police avait refusé d’arrêter ses violieuses.

“En deuxième année, j’ai été violé par 3 filles, elles se sont relayées sur moi. J’ai signalé l’affaire, mais personne ne m’a pris au sérieux, même la police a refusé de procéder à une arrestation, mes gars ont pensé différemment. Cet incident a refusé de s’effacer de ma mémoire, chaque 10 novembre me rappelle ce jour fatidique”, a-t-il tweeté.

“En lisant les commentaires, vous verrez pourquoi la société ne prendra jamais les hommes violés au sérieux. Le policier à qui je me suis plaint m’a dit : “‘Jeune homme, rentre chez toi, n’es-tu pas un homme et ne dis pas aux gens qu’une fille t’a violé, personne ne te respectera”. « J’avais 21 ans quand c’est arrivé. Une des filles était ma compagne de cours et nous étions vraiment très proches, même si je savais qu’elle était ce genre de fille folle. Avant ce jour fatidique, je n’avais eu des rapports sexuels que deux fois. J’étais vierge jusqu’à mon admission à l’université. C’est à l’université que j’ai rencontré ma copine et nous avons eu des relations sexuelles le deuxième semestre.

Cette fille appelée Rose était ma meilleure amie dans la classe, alors un jour, elle m’a invité chez elle. En y arrivant, j’ai rencontré deux autres filles du même âge qu’elle. On m’a dit que l’une d’entre elles fêtait son anniversaire, alors elle organise une petite fête. Je lui ai souhaité un joyeux anniversaire, j’ai pris un verre et nous avons tous vibré. Il y avait tellement de choses à manger et à boire. J’étais vraiment en état d’ébriété mais j’avais toujours mes sens lucides.

C’est à ce moment-là que j’ai remarqué qu’elles s’embrassaient, alors je me suis levé pour partir mais je n’ai pas pu. Rose m’a traîné en arrière. J’étais faible, Rose et une des autres filles me tenaient par la main. Je l’ai suppliée de ne pas faire ça, mais ça n’a pas marché. J’ai eu le sentiment que les filles ont ajouté de la marijuana au riz Jollof que j’ai mangé, ce qui m’a affaibli”. Une histoire rapportée par le site leral.

 

LERAL

Le titre est de la rédaction de firstmagazine.net.

Vos commentaires

Societe

Nigéria : des djihadistes publient une vidéo d’exécution de trois soldats

Publié

le

Des djihadistes publient une vidéo d'exécution de trois soldats
Temps de lecture : 1 minute

Dans une vidéo diffusée le lundi 9 décembre, des combattants du groupe Islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP) qui est une faction dissidente de Boko Haram, exécutent trois agents de forces de défense et de sécurité du Nigéria.

C’est par l’agence de propagande de daesh, Amaq, que l’élément a été diffusé. Dans cette vidéo,  l’on voit des hommes encagoulés. L’un d’eux, en langue Haoussa déclare : « Nous disons à l’armée nigériane que nous n’épargnerons jamais ceux qui se battent contre le peuple qui suit la religion d’Allah ».

Peu avant cette séquence exécution, ces  hommes en cagoule se tiennent au dessus de trois autres personnes à genoux et en tenue civil, qui se présentent comme étant des éléments des forces de défense et de sécurité du Nigéria  ( deux militaires et un policier). Puis, au cri de‘’Allahou Akbar’’ (Dieu est grand), ils les abattent.

« Nous allons attaquer vos bases et vous bloquer la route sur vos itinéraires », menace en outre le bourreau.

Depuis quelques années, le Nigeria fait face à des attaques terroristes meurtrières du groupe djihadiste Boko Haram.

Emmanuella Ouattara

Vos commentaires
Lire plus

Societe

04 Marocaines interpellées dans un fumoir, dont l’une avec son enfant de 03 ans

Publié

le

4 marocaines interpellées dans un fumoir à koumassi Sicogi
Temps de lecture : 1 minute

Arrestations réalisées en exploitant une information anonyme qui a conduit la Brigade Spéciale de la Police des Stupéfiants et Drogues dans un domicile transformé en fumoir à KOUMASSI SICOGI.

Au cours de cette opération menée ce jour vendredi 13 décembre 2019, de 07 heures a 10 heures, les agents de Police ont surpris les occupants dudit fumoir en pleine consommation de drogue.
L’assaut a permis d’obtenir les resultats suivants:

-05 individus interpellés dont 01 cedant et 04 Marocaines dont l’une était avec son enfant d’environ 03 ans.
-SAISIES RÉALISÉES:
– 18 Doses de Cocaine;
-28 Doses d’heroine.

 

Police

Vos commentaires
Lire plus

Societe

«La femme, ça ferme sa gueule et ça obéit » : un homme frappe ses 3 compagnes successives

Publié

le

Un homme frappe ses 3 compagnes successives
Temps de lecture : 1 minute

Un homme de 28 ans a comparu mercredi devant le tribunal correctionnel d’Orléans pour des faits de violences conjugales commises sur ses trois compagnes successives.

Ces trois jeunes femmes, dont 2 ont été leur épouse, ont été victimes de ce bourreau entre juin 2017 et juillet 2018. Elles ont vécu un véritable calvaire : coups, gifles, insultes, crachats et tentatives d’étranglement.

Suite à un coup de poing à l’œil, l’une d’elles a dû subir une intervention chirurgicale. Il décidait à leur place leur tenue vestimentaire et leurs fréquentations. A l’une d’elles, il a déclaré un jour : «La femme, ça ferme sa gueule et ça obéit »

Quant à sa seconde épouse, dont le visage et le corps a été un jour retrouvé couvert d’hématomes, il a expliqué avec aplomb « qu’elle est tombée d’une échelle».

La troisième et actuelle compagne est revenue sur ses déclarations et a affirmé au Tribunal n’avoir jamais été frappée. Le prévenu a été condamné hier à trois ans de prison ferme. A l’énoncé du verdict, sa compagne a fondu en larmes.

Autre média 

Vos commentaires
Lire plus

Societe

France: 1 homme, 4 femmes, 46 enfants, les allocations familiales l’ont enrichi

Publié

le

Adama s'enrichit avec ses 46 enfants en France
Temps de lecture : 1 minute

La Caisse d’allocations familiales verse 441,48 € par mois pour quatre enfants de moins de 20 ans, plus 158,78 € pour chaque enfant supplémentaire. Soit 1.394 € pour 10 enfants, 2.981 € pour 20 enfants, 4.569 € pour 30 enfants, 6.157 € pour 40 enfants. Sans compter d’éventuelles aides au logement.

 

Europe-Israel.Org

Vos commentaires
Lire plus

ça été l'actu