Nous rejoindre

Santé

Prise en charge de l’autisme: Des professionnels se forment aux particularités du contexte africain

Publié

le

DR
Temps de lecture : 2 minutes

L’Association des Autistes de Côte d’Ivoire (2Aci), veut une amélioration dans la prise en charge des enfants souffrant de l’autisme.

Elle a réuni des professionnels de la santé et des acteurs des services sociaux (éducateurs spécialisés, psychologues…) autour du thème « Modalités de prise en charge dans l’autisme ». Ainsi, du 9 au 12 septembre à l’Institut national de la santé publique d’Adjamé, l’Association 2Aci, en collaboration avec la Bni, entend contribuer à l’amélioration de la qualité des soins de santé aux enfants présentant des troubles du spectre autistique. Identifier les bonnes pratiques, les étapes de la prise en charge, comprendre les troubles de ce handicap font partie des objectifs spécifiques de l’atelier.

Selon Dr Anna Corinne Bissouma, médecin pédopsychiatre, chargée de recherche à l’Institut national de santé publique, il est toujours bon d’adapter les stratégies de lutte en tenant compte du contexte africain. C’est-à-dire inclure dans une approche culturelle le renforcement régulier des connaissances des professionnels, est une belle initiative. Elle ajoutera que le centre Marguerite Te Bonlé a été ouvert en juillet 2017 pour tenter d’apporter une réponse à la problématique de l’autisme en Côte d’Ivoire.

Quant au formateur, Ladrée Laurent, consultant en déficience intellectuelle, il assimile le handicap à un problème de fonctionnement du cerveau. Certains ont des difficultés de communication et d’autres, des difficultés dans le comportement.

C’est pourquoi, il faut observer leur comportement afin d’apporter une réponse adaptée. En les entourant par exemple de beaucoup d’amour. Les participants à l’atelier suivent avec intérêt cette formation. Pour Angèle Konian, cela est une nécessité : « Nous avons des parents qui ont des enfants autistes, il est bon de comprendre les manifestations de ce handicap, de sorte à se donner les moyens idoines pour accompagner ces cas », dira-t-elle.

Signalons que les troubles du spectre autistique (Tsa) sont des troubles complexes du développement de l’enfant. Ils touchent environ un enfant sur 150 aujourd’hui dans le monde et quatre fois plus les garçons que les filles pour des raisons, dit-on, non encore identifiées. Ils se manifestent avant l’âge de trois ans.

Fratmat info

Vos commentaires
Lire plus

Santé

Coronavirus/philippines: le président ordonne qu’on tue par balles ceux qui refusent le confinement

Publié

le

Autre/Le président philippin demande qu'on tue par balles ceux qui refusent le confinement.
Temps de lecture : < 1 minute

Connu comme un dirigeant très dur dans ses mots et ses actes, le président philippin dirige son pays avec une main de fer dans un gant de crin. Il le prouve encore une fois en donnant l’ordre d’abattre tous ceux qui ne respectent pas le confinement et les corps habillés.

Lors d’une allocution télévisée diffusée mercredi soir, Rodrigo Duterte, a affirmé avoir ordonner aux forces de l’ordre de << tuer >> ceux qui ne respecteraient pas le confinement et les forces de l’ordre.

<< Cela empire. Alors, une nouvelle fois, je vous fais part de la gravité du problème et vous devez écouter, a ainsi déclaré Duterte. Mes ordres à la police et à l’armée […], s’il y a des troubles et qu’il y a une possibilité qu’ils ripostent, avec un risque pour vos vies: tuez-les par balle >>. a-t-il conseillé.

Rodrigo Duterte est un adepte des méthodes extrêmes. En témoigne entre autres, la guerre menée contre le narcotrafic aux Philippines, qui a déjà fait des milliers de victimes, abattues sans sommation par les forces de l’ordre.

le pays comptabilise 96 décès et 2311 cas confirmés de contamination.

Franck Zady

Vos commentaires
Lire plus

Santé

Covid-19/ Nigéria: les milliardaires nigerians font un don de 60 millions d’euros

Publié

le

Autre/Les milliardaires nigrnerians ont fait don de 60 millions d'euros au gouvernement pour lutter contre le Coronavirus.
Temps de lecture : < 1 minute

Alors que la pandémie du Covid-19 gagne du terrain dans le monde avec à son passage des dizaines de milliers de morts, les gouvernements et autres forces vives des pays touchés se mobilisent pour endiguer sa propagation, par tous les moyens.

Les milliardaires nigérians qui l’ont bien compris ont fait don de 30 milliards de Nairas, soit 60 millions d’euros, à leur gouvernement. L’annonce a été faite par le ministère nigerian des finances.

Rappelons que dès la confirmation du premier cas au Nigeria, la Fondation Aliko Dangote avait fait don de 200 millions de Nairas.

Il y a au total 143 cas de contamination au Nigeria dont 9 guéris et 2 décès.

 

Franck Zady

Vos commentaires
Lire plus

Santé

Covid-19/États-Unis: un record de 865 morts en 24 heures atteint

Publié

le

Photo d'illustration/ les États-Unis ont enregistré en 24H, 865 morts du Coronavirus mardi soir.
Temps de lecture : < 1 minute

 

Un bilan qui se rapproche terriblement de ceux de l’Italie et de l’Espagne, alors que le pic de la pandémie est encore loin devant.

<<Je veux que chaque Américain soit prêt pour les jours difficiles qui nous attendent”, a lancé Donald Trump mardi d’un ton grave, “ce seront deux semaines très très douloureuses>>.

Près de trois quarts de la population américaine est confinée. << Entre 100.000 et 240.000 personnes pourraient mourir avec les restrictions actuelles, contre 1,5 à 2,2 millions de morts sans mesures>>, fait savoir la Maison Blanche dans ses prévisions. Et Donald Trump d’assimiler les États-Unis à une “zone de guerre“.

 

Franck Zady

Vos commentaires
Lire plus

Santé

Le Bénin n’a pas les « moyens » de confiner sa population

Publié

le

Autre/Le Bénin n'a pas les moyens de confiner sa population.
Temps de lecture : 2 minutes

Le président, Patrice Talon, a déclaré dimanche : « Si nous prenons des mesures qui affament tout le monde, elles finiront très vite par être bravées et bafouées.»

 

Le Bénin ne dispose pas des « moyens des pays riches » pour prendre des mesures de confinement strictes dans la lutte contre la propagation du Covid-19, a déclaré dimanche 29 mars son président, Patrice Talon. « Pour accompagner les réductions de mobilité ou les confinements, les pays riches débloquent des sommes faramineuses et certains ont même recours à des solutions monétaires à peine déguisées, voire à la planche à billets pour prévenir le chaos socio-économique inévitable autrement », a déclaré M. Talon dans une allocution télévisée. « Le Bénin (…) ne dispose pas de ces moyens », a tranché le chef de l’Etat. « Si nous prenons des mesures qui affament tout le monde, elles finiront très vite par être bravées et bafouées », a-t-il ajouté.

Huit grandes zones urbaines, dont Cotonou, la capitale économique, seront entourées d’un « cordon sanitaire » et les transports en commun suspendus dans ces localités à partir d’aujourd’hui. Beaucoup de voix s’élèvent pour dénoncer le manque de mesures de protection et s’interrogent sur le nombre officiellement peu élevé de personnes contaminées au Covid-19 (6 dimanche matin) par rapport aux autres pays de la zone. Le Togo voisin (28 cas) et le Ghana (141 cas) ont adopté des mesures strictes de confinement et de restrictions de mouvement.

« Impossibilité d’imposer des quarantaines »

La semaine dernière, une manifestation des étudiants de l’université d’Abomey-Calvi qui réclamaient la fermeture de leur établissement et de toutes les écoles du pays a fait un mort parmi les manifestants. Le gouvernement a finalement fermé les établissements scolaires et les lieux de culte les 22 et 23 mars.

« Une mauvaise gestion de la situation pourrait entraîner un coût en vies humaines bien plus important que les pertes économiques », précise cette étude publiée à la fin de mars, alors que l’Afrique subsaharienne enregistre une hausse inquiétante du nombre de cas de Covid-19 sur un continent dépourvu de systèmes de santé solides.

 

Le Monde avec AFP

Vos commentaires
Lire plus

ça été l'actu