Nous rejoindre

Tennis

Nadal comme chez lui à Roland Garros

Publié

le

Photo: Autre presse
Temps de lecture : 3 minutes

Rafael Nadal n’a pas connu le moindre problème pour dominer Yannick Hanfmann, tout comme Novak Djokovic aux dépens d’Hubert Hurkacz. Stan Wawrinka a également lancé son tournoi de la meilleure des manières contrairement à Nikoloz Basilashvili.

Numéro 1 mondial, mais restant sur une déception en finale à Rome face à Rafael Nadal, Novak Djokovic a bien lancé son Roland-Garros. Le Serbe a, en effet, disposé sans grande difficulté du Polonais Hubert Hurkacz à l’occasion du premier tour des Internationaux de France. La première manche a rapidement été joué quand la tête de série numéro 1 a breaké dans le tout premier jeu avant de gérer le reste de la manche, manquant toutefois le double-break dans le septième jeu. La deuxième manche a débuté sur un autre rythme avec quatre jeux de suite pour Novak Djokovic et un double-break mais c’est alors que le Serbe a été pris d’une baisse de concentration, laissant le Polonais effacer un de ses breaks de retard. Une alerte qui a remis le numéro 1 mondial sur les rails avec un nouveau break avant de conclure le set. La dernière manche a beaucoup ressemblé à la première avec le break dès le premier jeu mais, cette fois, Novak Djokovic a obtenu le double-break dans le septième jeu pour terminer le match sur un jeu blanc (6-4, 6-2, 6-2 en 1h37’). Le deuxième tour, face au lucky loser Henri Laaksonen, pourrait être une autre formalité.

NADAL A REPRIS PIED DANS SON JARDIN

C’est un euphémisme de dire que Rafael Nadal a fait comme chez lui sur le nouveau Court Philippe-Chatrier. Pour son entrée en lice dans les Internationaux de France, le « Taureau de Manacor » a dominé sans coup férir le pauvre Allemand Yannick Hanfmann en un peu moins de deux heures. Pourtant, ce dernier a attaqué l’Espagnol sur sa première mise en jeu, s’offrant quatre balles de break, toutes manquées… qui ont été ses seules pendant toute la rencontre. Dans la foulée, Rafael Nadal a fait le break et a assuré ses mises en jeu avant de conclure la manche sur un double-break. La deuxième manche a connu un scenario simple avec trois jeux consécutifs pour l’Espagnol, un jeu pour l’Allemand puis trois jeux pour Rafael Nadal. La troisième manche a vu le numéro 2 mondial breaker dès le troisième jeu avant de gérer ses efforts puis de mettre un dernier coup de collier pour conclure le match sur le service de Yannick Hanfmann (6-2, 6-1, 6-3). Rafael Nadal affrontera au deuxième tour un autre Allemand, Yannick Maden, tombeur de Kimmer Coppejans (7-6, 7-5, 6-3).

WAWRINKA DÉBUTE BIEN

Vainqueur Porte d’Auteuil en 2015, Stan Wawrinka a parfaitement lancé son Roland-Garros 2019. Le Suisse a toutefois lâché une manche au jeu décisif face au Slovaque Jozef Kovalik. La tête de série numéro 24 n’a pas laissé son adversaire entrer dans le match, ne concédant qu’un jeu dans la première manche, avant de voir la rencontre s’équilibrer. Incapables de prendre le service de leur adversaire, les deux joueurs sont allés au jeu décisif, qui a tourné en faveur du Slovaque, qui a enchaîné les trois derniers points pour conclure. Dès lors, le match a été à sens unique avec deux breaks dans la troisième et un seul dans la quatrième pour permettre à Stan Wawrinka de rallier le deuxième tour (6-1, 6-7, 6-2, 6-3), où il retrouvera Christian Garin.

BASILASHVILI TOMBE D’ENTRÉE

Novice en Grand Chelem, Juan Ignacio Londero n’oubliera pas ses débuts à Roland-Garros. L’Argentin a, en effet, éliminé la tête de série numéro 15 des Internationaux de France, le Géorgien Nikoloz Basilashvili. Restant sur une demi-finale à Lyon, le 16eme joueur mondial n’a pas vu le jour face à un pur spécialiste de l’ocre. En 90 petites minutes, l’Argentin s’impose en trois manches sèches (6-4, 6-1, 6-3) et retrouvera Richard Gasquet au deuxième tour. De son côté, l’Australien Alex de Minaur, tête de série numéro 21, a connu une entame de Roland-Garros bien moins compliquée face à l’Américain Bradley Klahn. En 1h45’, le 25eme joueur mondial a pris la mesure de son adversaire pour signer un succès sans appel en trois manches (6-1, 6-4, 6-4) pour retrouver Pablo Carreño Busta, tombeur de João Sousa (6-3, 6-1, 6-2). dans le cercle des têtes de série après le forfait de Nick Kyrgios, Frances Tiafoe n’a pas vu ce statut lui porter bonheur, tombant en cinq manches face au Serbe Filip Krajinovic (6-2, 4-6, 6-3, 3-6, 6-0) au bout de 2h56’ d’affrontement. Borna Coric, tête de série numéro 13, a connu une petite alerte avec la perte au jeu décisif de la deuxième manche face à Aljaz Bedene. Mais le Slovène n’a pas pu confirmer face au solide Croate qui s’impose en un peu moins de trois heures (6-1, 6-7, 6-4, 6-4).

Source : M. Warnier

 

Vos commentaires
Lire plus
Publicité
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En bref