Nous rejoindre

Faits divers

USA: Une jeune fille envoie des messages à son défunt père et recoit une réponse

Publié

le

Une jeune fille envoie des messages à son défunt père et recoit une réponse 4 ans plutard
Temps de lecture : 2 minutes

Une jeune américaine de 23 ans a partagé une publication sur les réseaux sociaux une histoire à la lecture de laquelle il est difficile de retenir ses larmes. Mais il est important de se retenir et de lire.

Chastity Patterson, suite au décès de son géniteur, a continué à lui envoyer des SMS afin de préserver sa mémoire. Quatre ans plus tard, elle a eu le «choc de sa vie» en obtenant une réponse pour le moins émouvante.

Chastity a envoyé un nouveau message au numéro de son père jeudi dernier, la veille du quatrième anniversaire de sa mort. «Salut Papa, c’est moi. Demain sera un nouveau jour bien difficile…» écrit-t-elle. Dans son long message, elle lui raconte notamment qu’elle a gagné son combat contre le cancer et qu’elle a terminé ses études. Elle lui rappelle également à quel point il lui manque et combien elle l’aime.

Durant toutes ces années, ses nombreux messages étaient restés logiquement sans réponse… jusqu’à ce jeudi. En effet, la jeune femme a reçu un message d’un certain Brad, qui lui a avoué qu’il avait reçu et lu ses messages pendant tout ce temps.

«Une preuve que Dieu existe»

Brad lui confie qu’il a également perdu un être cher. Sa fille est décédée dans un accident de voiture en 2014. Les messages de Chastity l’ont «maintenu en vie», comme il l’écrit lui-même.

<< Salut chérie, je ne suis pas ton père mais j’ai reçu tes messages ces quatre dernières années. J’attendais avec impatience tes nouvelles, de jour comme de nuit. Mon nom est Brad et j’ai perdu ma fille dans un accident de voiture en 2014 et tes messages m’ont gardé en vie. Quand tu m’envoies un message, je sais que c’est un message de Dieu. Je suis désolé que tu aies perdu quelqu’un de si important pour toi, mais je t’ai écoutée au fil des années et je t’ai vu grandir et vivre plus que quiconque. Je voulais te répondre depuis longtemps, mais je ne voulais pas te briser le cœur. […] Tu es une femme extraordinaire et j’aurais aimé que ma fille devienne la femme que tu es devenue. Merci pour tes nouvelles quotidiennes, tu me rappelles que Dieu existe et que ce n’est pas sa faute si ma petite fille est partie >>.

 

Autre presse

Vos commentaires

Faits divers

Congo : un homme rentre dans le coma après le vol de la dot de sa fiancée

Publié

le

Un homme rentre dans le coma après le vol de la dot de sa fiancée
Temps de lecture : 1 minute

Quelques jours avant la cérémonie de la dot, des voleurs ont cambriolé le mari en question, tout ce qu’il a réuni pour l’occasion. Pire, il avait fait des prêts chez des amis pour la cérémonie.

La famille du monsieur a lancé des accusations envers la fiancée car selon eux, elle a usé de pression et de chantages pour pousser le jeune homme à précipiter le mariage coutumier. N’étant pas tout à fait prêt pour cela, il a dû prêter de l’argent chez ses amis afin de réunir la somme pour s’octroyer les exigences de la famille.

Selon le témoignage de la famille, la liste de la dot demandée par la famille de la fille s’élève à 5 millions de Francs cfa sans compter l’argent liquide. Les objets réunis étaient jalousement gardés dans la maison du jeune homme surnommé PM. PM et sa fiancée passaient un bon moment ensemble le samedi quand les voleurs ont décidé de passer à l’acte. Les 10 costumes, 20 pagnes Wax Hollandais, 5 paires de chaussures de marque, 5 chemises et bien d’autres qui constituaient la dot ont été emportés.

Le jeune homme ne pouvant pas supporter, est actuellement dans le coma au CHU-B.

Autre média

Vos commentaires
Lire plus

Faits divers

Une élève tuée par balle à Dimbokro

Publié

le

Autre/ Une élève tuée par balle à Dimbokro
Temps de lecture : 1 minute

Une élève du lycée moderne de Dimbokro a été tuée par balle, ce mercredi 11 décembre 2019, suite à une manifestation pour réclamer des congés de Noël anticipés.

Cette manifestation qui a tourné en un affrontement a également occasionné plusieurs blessés dont des forces de l’ordre.

En dépit des différentes rencontres, conseils et des assurances données par les autorités administratives, sécuritaires, éducatives et coutumières au cours d’une caravane de sensibilisation sur le phénomène d’anticipation des congés, les élèves ont, à l’aide de caillou, de pierres et explosion de pétards, contraint, mardi, les chefs d’établissements et les enseignants à abandonner les salles de classe toute la journée.

 

YECLO.COM

Le titre est de la rédaction de firstmagazine.net.

Vos commentaires
Lire plus

Faits divers

Espagne: Un Sénégalais sans papiers sauve un handicapé des flammes. Photos

Publié

le

Témoins/ Un sénégalais sauve un handicapé des flammes en Espagne
Temps de lecture : 1 minute

Il s’appelle Gorgui, un Sénégalais sans papiers âgé de 20 ans, qui vit en Espagne, a sauvé, de justesse, un handicapé de la mort.

Ce dernier, âgé de 39 ans, était en proie à des flammes dans un incendie survenu dans un appartement sis à la rue Puerto. Les faits remontent au 6 décembre dernier.

D’après un média local, le Sénégalais a grimpé sur le balcon et hissé la victime par-dessus son épaule pour la mettre hors de danger. Après son acte de bravoure, le sauveur sans papiers disparaît avant qu’on ne puisse lui demander son identité. Il craignait assurement de se faire rapatrier.

 

Olivier Gbadié

Vos commentaires
Lire plus

Faits divers

Bingerville: Un ancien chef de village lourdement condamné, les raisons

Publié

le

Danho Émile, ex-chef de village de Akouai Santai condamné à 10 ans de prison fermés, pour une malversation financière portant sur 232 millions de FCFA
Temps de lecture : 2 minutes

 

Bingerville Akouai Santai : L’ex-chef de village Danho Émile condamné à 10 ans de prison ferme pour détournement de 232 millions F Cfa

Le verdict final est tombé dans la matinée du mardi 10 décembre 2019 par le tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau. Mr Danho Emile, ancien chef du village de Akouai Santai, une localité située dans la sous-préfecture de Bingerville a écopé d’une lourde peine de 10 ans d’emprisonnement ferme, assortie d’une amende de 500 mille FCFA à payer à l’État de Côte d’Ivoire.

Après deux années de rudes batailles judiciaires, cette affaire pendante devant la justice ivoirienne vient de connaître son dénouement. Le 5 juillet 2017, le concerné faisait déjà l’objet d’une première condamnation devant la Cour d’appel d’Abidjan. Cette énième condamnation vient pour satisfaire les attentes des populations du village d’Akouai Santai, à en croire Nanan Adjé Assagou Pascal, doyen d’âge dudit village.

Visiblement heureux de l’issue de l’affaire, le chef de terre ne manquera pas d’exprimer sa satisfaction au nom de toute la communauté villageoise. Cette condamnation, pour lui, vient témoigner « la crédibilité de la justice ivoirienne ». À l’écouter, l’accusé Danho Émile était conscient du fait qu’il n’aurait aucune chance de ressortir libre de ce procès. « Raison pour laquelle, il ne s’est pas présenté à l’audience », a-t-il ajouté.

Le concerné, faut-il le notifier, n’était pas présent au moment de la délibération. Et les populations de cette localité de Bingerville, par la voix de leur doyen d’âge, semble déterminées à lui faire purger l’intégralité de la peine prononcée à son encontre. « Nous allons demander à nos avocats de lancer un mandat d’amener contre lui d’où qu’il se trouvera », a-t-il confié.

 

AfriqueSur7

Vos commentaires
Lire plus

ça été l'actu