Nous rejoindre

First VIP

Arafat DJ : Ses derniers grands clashs ( le top 5)

Publié

le

Autre
Temps de lecture : 2 minutes

Nous allons ici vous proposer le top 5 des derniers grands clashs du roi du coupé décalé, qui ont marqué ses publications sur les réseaux sociaux et défrayé la chronique sur la toile.

1- Arafat clashe Serey Dié, au soir de la finale de la coupe d’Afrique, parce que le joueur a raté son penalty. Une publication qui provoque une vive réaction chez certains ivoiriens dont la majorité était d’accord avec artiste. Un post qui avait généré plus de 10.000 partages et commentaires.

2- Arafat possède une Jaguar qu’il avait acquise avec l’évêque Guy Kodja Vincent, à 100 millions de nos francs, selon les propos de l’artiste. L’immatriculation du bolide était sur la liste des voitures non-dédouanées qui étaient recherchées. Serges Beynaud, qui avait le même problème avec sa voiture de marque Kia, fera un post pour se moquer d’Arafat en le traitant de fraudeur. La réaction du yôrôbô ne se fera pas attendre, avec une vidéo dans laquelle Beerus Sama lui répondra en le baptisant « Sergina cui ki coule », avant de traiter l’épouse de la beynomania de « guenon ». Les fans des deux stars se sont alors affrontés dans plus de 8000 commentaires et partages.

3- Dans une vidéo, Arafat révèle avec détails, son idylle qu’il a eue avec Josée. C’était le plus gros scoop dans le milieu du showbiz. Les fans des deux artistes se sont affrontés sur le direct, sans oublier les femmes qui insultaient directement le Yôrô. Le scoop avait alors généré plus de 7000 commentaires et partages.

4- Ariel Cheney avait publié une photo prise avec Mael Houon, le fils d’Arafat DJ. Ce qui n’avait pas été du goût du Yôrôbô, qui avait réagi sur sa page Facebook ; « pourquoi allez chez la mère de mon fils, faire une photo avec lui, mettre sur ta page, pendant que tu traites son père de nul, en faisant des records jamais vus dans le coupé décalé, d’après toi ? J’espère que tu vas assumer tes actes. Ma famille n’est pas ton jouet. Même si mon fils a déjà parler avec toi un jour, c’est parce qu’il croyait que tu étais toujours avec moi, c’est un enfant. Ton objectif était de me mettre en palabre avec mon propre enfant, tu es vraiment mauvais mais Dieu te regarde et va me venger », avait adressé Sao Tao le dictateur, à Ariel Cheney. La Chine alors s’est abattue sur le colonel Lôbôfouê ce jour-là, avec plus de 6000 partages et commentaires.

5- Arafat a clashé Emma Louhoues, son ex-petite amie ; « donc toi Emma, tu va passer toute ta vie à passer d’hommes en hommes quoi. Après Arafat, est venu Ahmed Sylla, et on t’a vu fleurter avec le footballeur Franck Kessié, mais aucun d’entre eux ne t’a mise la bague au doigt. Il faut te revoir sinon, tu vas finir vielle fille ». La vive réaction des femmes célibataires, de celles malheureuses en amour, et des fans d’Emma Louhoues affrontant la Chine, avait généré plus de 5000 commentaires et partages.

Vos commentaires

First VIP

Clémence Botino : ce bizutage que Miss France 2020 a failli subir

Publié

le

@KCS
Temps de lecture : 2 minutes

Alors que l’année a commencé sur les chapeaux de roue pour Clémence Botino, la jeune femme a pu se ressourcer lors d’un séjour à Avoriaz. Pour le bizutage de Miss France 2020, Vaimalama Chaves, Sylvie Tellier, Camille Cerf et Maëva Coucke l’ont soumise à une épreuve glaciale…

Élue Miss France 2020 le 14 décembre dernier, Clémence Botino a déjà eu un emploi du temps bien chargé depuis son sacre. Après l’avoir découvert au cours de la cérémonie diffusée sur TF1, les téléspectateurs ont pu faire plus ample connaissance avec la jeune femme âgée de 23 ans. Invitée dans Quotidien et dans Touche pas à mon postela reine de beauté originaire de Guadeloupe a pris le temps de se présenter au public.

Miss France 2020 s’est également exprimée dans les colonnes de plusieurs journaux et magazines, en faisant comprendre qu’elle comptait bien se démarquer des précédentes élues. Fin janvier, Clémence Botino affirmait notamment qu’il était temps d’arrêter de la comparer à Vaimalama Chaves. « Vaimalama a son caractère, j’ai le mien. Elle a montré une belle image du concours et de la France, je vais essayer de faire pareil. Je suis spontanée comme elle, même si je suis un peu plus mesurée », confiait-elle en toute sincérité au magazine Nous Deux.

Clémence Botino raconte son bizutage

Après avoir enchaîné les interviews et avoir assisté à plusieurs événements, la nouvelle protégée de Sylvie Tellier méritait bien un peu de repos. En compagnie de la présidente du comité Miss France et d’autres reines de beauté, parmi lesquelles Camille Cerf, Maëva Coucke et Vaimalama Chaves, Clémence Botino a eu droit à un séjour d’intégration à la station d’Avoriaz. Au programme : ski, raclettes et fondues, mais aussi bizutage, comme l’a révélé la jeune femme sur Instagram. « Ça y est après avoir dormi dans un igloo, fait la chenille, et bu des spécialités locales (ah oui gagné ma première étoile) je suis intégrée dans la famille Miss France », a-t-elle écrit sur le réseau social le vendredi 7 février. Désormais, la reine de beauté « rentre à Paris avec de beaux souvenirs ». Et maintenant que l’intégration est terminée, son règne peut vraiment commencer.

 

Voici

Vos commentaires
Lire plus

First VIP

Meghan Markle et Harry accusés de traiter leurs agents de sécurité comme des “larbins”

Publié

le

@Gala
Temps de lecture : 2 minutes

Les agents de protection de Meghan Markle et Harry ne s’occupent pas seulement de la sécurité de la famille. Traité comme des “larbins”, ce personnel de protection serait contraint de réaliser des “tâches subalternes”. Ils veulent que les choses changent.

Meghan Markle et Harry auraient-ils oublié leurs bonnes manières anglaises ? Alors que toute la petite famille vient juste de poser ses bagages dans une somptueuse demeure canadienne, les parents d’Archie ont dû affronter un nouveau départ dans leur entourage proche. Un de plus. En dix-huit mois, pas moins de neuf personnes ont décidé de démissionner de leurs fonctions auprès du couple. Le dernier départ en date ? Celui de Natalie Campbell. En poste depuis cinq mois, elle a décidé de claquer la porte de la fondation Sussex Royal qu’elle dirigeait. L’année dernière, sa garde du corps avait elle aussi quitté ses fonctions.

Une nouvelle fois, Meghan Markle et Harry se retrouvent au coeur d’une nouvelle polémique même installés loin du Royaume-Uni. Comme le raconte le Daily Mail, les officiers de Scotland Yard du couple ont déclaré qu’ils étaient traités comme des “larbins” et seraient contraints de réaliser des “tâches subalternes. Le personnel de protection aurait, par exemple, été aperçu dans une épicerie fine de produits bio ou prenant du café chez Tim Hortons, une chaîne canadienne.

Dans ces lieux inattendus, les agents de sécurité sont très facilement reconnaissables avec leur “flotte de voitures“. Tous sont des hommes costauds à l’air britannique, il est donc plutôt aisé de les repérer dans un endroit isolé comme celui-ci. “Ce sont des agents de protection rapprochée et ils devraient s’en tenir uniquement à la protection rapprochée plutôt que de faire des courses“, confie une source de la police au site internet. Buckingham Palace a refusé de commenter cette information. Ces agents de sécurité coûtent entre trois et six millions de livres sterling par an. Une somme qui affole les contribuables canadiens.

 

Gala

Vos commentaires
Lire plus

First VIP

Jerry Rawlings :” je n’ai jamais volé l’argent public, j’ai donné le pouvoir au peuple qui en est le veritable propriétaire”

Publié

le

Autre/ Jerry Rawlings, père de la démocratie ghanéenne
Temps de lecture : 2 minutes

Jerry Rawlings, le père de la démocratie ghanéenne, parle de sa gouvernance et de sa relation actuelle avec le peuple ghanéen.

<< Quand je suis arrivé au pouvoir, je me suis battu pour que ce soit le peuple qui ait le pouvoir et non un individu.
Quand tu as créé les conditions pour donner le pouvoir au peuple qui est le vrai patron, tu ne peux pas te permettre n’importe quoi.
En Afrique, les gens s’impose à leurs peuples parce qu’ils ont confisqué le pouvoir qui revient au peuple et non à eux .
Ils règnent, s’autorisent tout et n’importe quoi .Ils volent l’argent de leur peuple et ce peuple étant dépouillé de son pouvoir, ne peut rien faire et il subit tout.

J’ai refusé qu’un quelconque édifice public porte mon nom.
Quand on a bien servi son peuple, on reste dans les coeurs.
Je pense que je suis dans le coeur de mes concitoyens. Je suis fier de mon peuple.
Personne ne peut se permettre n’importe quoi dans mon pays .
Je n’ai pas cherché à être riche . Mais à la fin, je suis enrichi de l’amour de mon peuple.
Je n’ai pas besoin de me promener avec une sécurité, car ma sécurité, c’est ce peuple qui m’a vu le servir .je n’ai pas peur de marcher les yeux fermés.
Je ne dis pas que je suis un saint , mais je sais que ce peuple sait ce que j’ai donné pour lui . Alors je ne me sens pas en insécurité avec lui .
Je ne soupçonne aucun de les compatriotes de me vouloir du mal partout où je me trouve, je me sens entièrement en sécurité. >>, a déclaré celui à qui il arrive de descendre de son véhicule, quand il y a des embouteillages à des carrefours, sans garde du corps, pour faire la régulation de la circulation.

 

Les autres anciens chefs d’État peuvent-ils en faire ou en dire autant?

 

Olivier Gbadié

Vos commentaires
Lire plus

First VIP

Macky Sall sur l’ECO : “Rien ne changera quant à la parité fixe de notre monnaie”

Publié

le

Photo: Google/ Macky Sall
Temps de lecture : < 1 minute

Le président de la République, Macky Sall, s’est exprimé, ce mardi, pour la première fois, sur la question du passage du Cfa à l’Eco. Ce, lors de son adresse à la nation.

. «Je salue, à cet égard, le processus de création d’une monnaie unique ouest-africaine, l’Eco, à partir de 2020. C’est une heureuse perspective. Au demeurant, d’ici l’entrée en vigueur effective de l’Éco, rien ne changera quant à la parité fixe de notre monnaie», a-t-il déclaré. Le chef de l’Etat s’est aussi exprimé sur la situation économique du pays.

Pour lui, les clignotants sont au vert : «En dépit d’une conjoncture mondiale difficile, nous gardons résolument le cap sur la voie du développement économique et social. Les fondamentaux de notre économie restent solides, avec une inflation maîtrisée, un endettement prudent et productif, la réduction constante du déficit budgétaire, de 6,7% en 2011, à 3,7% en 2019, et un taux de croissance encore supérieur à 6% cette année»

Autre Média 

Vos commentaires
Lire plus

ça été l'actu