Nous rejoindre

Football

CAN 2019, toute la vérité sur l’arbitre du match Maroc – Bénin

Publié

le

Photo : Google
Temps de lecture : 1 minute

Helder de Carvalho est l’arbitre qui a officié le match comptant pour les huitièmes de finale entre les Écureuils et les Lions de l’Atlas. Il n’est pas un inconnu des Béninois encore moins des Marocains. Va-t-il rééditer son exploit de mauvais arbitre ce soir ou a-t-il fini par acquérir de la compétence?

En 2010, l’arbitre qui va juger le match de ce soir avait été défavorable aux Écureuils du Bénin au profit du Nigéria. Ce qui lui a valu une sanction du comité des arbitres de la Caf. En effet, l’arbitre angolais ne voulait pas que l’équipe  béninoise puisse aller de l’avant et damer le pion aux Nigérians qui du début jusqu’à la fin de la rencontre ont été véritablement secoués par les Écureuils. Il faut dire qu’il y a eu trop d’irrégularités arbitrales dans cette rencontre: un carton jaune inapproprié à Stéphane Sessegnon, des fautes non sifflées pour les Écureuils, des décisions arbitraires accordées aux Super Eagles et ainsi de suite.

Cet arbitrage a une raison pour l’arbitre angolais. Il n’a pas digéré que le Bénin ait battu à Cotonou et écarté de la course pour le Mondial les Palancas Negras d’Angola, l’équipe de son pays. Il avait trouvé la juste occasion pour régler ses comptes avec les poulains de Michel Dussuyer. Et c’est sans compter avec la vigilance de la Caf qui était aux aguets pour sanctionner les indélicats. Il avait été suspendu en son temps. Hélder avait précédemment déclenché la colère des Marocains, en quarts de finale de la Coupe de la CAF, opposant le Hassania d’Agadir au Zamalek. Une rencontre durant laquelle il n’avait pas validé un but en faveur du Husa, ce qui a conduit à l’élimination du club marocain 1 but à 0.

Suite sur https://beninwebtv.com/2019/07/can-2019-larbitre-a-polemiques-du-match-benin-vs-maroc/

 

Vos commentaires

Football

CAN-2019 : la consolante pour le Nigeria, encore 3e

Publié

le

Photo : RFI Foot
Temps de lecture : 1 minute

Au bout d’un match sans rythme, le Nigeria s’est classé troisième de la CAN, pour la 8e fois, en battant 1-0 la Tunisie grâce à un but d’Ighalo lors de la petite finale du tournoi mercredi au Caire.

Les Super Eagles ont pris l’avantage après seulement trois minutes de jeu à la suite d’un cafouillage du gardien tunisien Ben Cherifia qui a permis à Odion Ighalo d’inscrire, dans les cages vides, son 5e but de la compétition.

A défaut d’avoir un véritable enjeu, la rencontre a eu son intérêt côté “stats”: avec cinq réalisations, Ighalo trône au sommet du classement des buteurs de cette CAN-2019. Moyennant deux longueurs d’avance sur les Algériens Mahrez et Ounas et sur la star du Sénégal Mané, il pourra les observer s’affronter avec un zeste de sérénité en finale vendredi.

Un lot de consolation pour Ighalo après son élimination douloureuse à la dernière minute en demi-finale à cause d’un coup franc chirurgical de… Mahrez.

Expert ès consolations, le Nigeria prolongé une série aussi insensée qu’accessoire en remportant mercredi sa 7e consolante en sept petites finales de CAN disputées -en 1976 les Super Eagles s‘étaient classés 3e à l’issue d’une poule finale et non d’une phase à élimination directe.

La Tunisie, décidément pas vernie avec ses gardiens après le coûteux dégagement raté d’Hassen dans la prolongation de la demi-finale, a passé l’obstacle des quarts mais rentre bredouille.

AFP

Vos commentaires
Lire plus

Football

PSG – Les premiers mots de l’entretien de Neymar ont filtré

Publié

le

© Buda Mendes/Getty
Temps de lecture : 1 minute

Une partie de l’entretien de Neymar accordé à la chaîne Band TV a filtré. L’autre partie aurait été volée…

Neymar est rentré sur le sol français ce lundi matin. Pas de vagues cette fois-ci pour la superstar brésilienne, qui s’est rendue au centre d’entraînement du PSG pour effectuer des exercices physiques et s’entretenir avec Leonardo. Mais cette journée calme survient après un weekend bien animé.

Dans la nuit de samedi à dimanche, une sortie médiatique effectuée lors de son tournoi de foot à 5 avait créé une vive polémique après que le Brésilien ait déclaré que la fameuse “remontada” avec Barcelone contre le PSG était, avec le sacre de la Seleçao aux JO, le meilleur souvenir de sa carrière. La tension est montée chez les supporters parisiens avant un communiqué du père de la star, déplorant cette controverse et indiquant que son fils n’avait pas voulu manquer de respect à son club.

Parallèlement à cela, une autre sortie médiatique était scrutée. Depuis la semaine dernière, il est entendu que Neymar a enregistré un entretien pour l’émission de télé brésilienne Aqui na Band. L’interview en question, qui devait être diffusée vendredi, a finalement vu sa diffusion reportée à ce lundi. Mais la carte mémoire contenant certaines images de l’entretien de la star brésilienne a été dérobée dimanche comme l’a indiqué la chaîne Band TV, qui a décidé de porter plainte.

Si cette partie précise de l’entretien n’est donc pas encore connue, il n’est pas à exclure qu’elle contienne des passages sur son avenir. En attendant, les premiers mots du numéro 10 ont filtré. Neymar évoque sa fondation et ses actions caritatives. “Je suis très fier d’aider tous ces enfants, de pouvoir donner autant d’opportunités….

Lire la suite ici : https://www.msn.com/fr-ch/sport/football/psg-les-premiers-mots-de-lentretien-de-neymar-ont-filtr%c3%a9/ar-AAEmHLY

Vos commentaires
Lire plus

Football

Urgent- CAN2019- Une Décision inattendue de la CAF

Publié

le

Bamlak Tessema Weyesa
Temps de lecture : 1 minute

La Fédération africaine du football a désigné l’arbitre éthiopien Bamlak Tessema Weyesa pour officier le match qui opposera la Tunisie et le Sénégal qui se tiendra au stade 30 juin au Caire, dimanche 14 juillet 2019 à partir de 16H heures (heure de Dakar).

Un arbitre communicatif

Le grand classique de l’Afrique du football entre la Tunisie et le Sénégal a été confié à l’un des plus grands arbitres du continent, l’Éthiopien Bamlak Weyesa Tessema habitué aux grands rendez-vous avec son style d’arbitrage préventif basé sur l’aspect communicatif.

L’Ethiopien, aujourd’hui âgé de 39 ans, a toutefois fait ses preuves depuis cette Coupe d’Afrique des Nations difficile. Les matches qu’il a arbitrés jusqu’ici durant cette Can, dont la dernière entre l’Algérie et la Cote d’Ivoire, n’ont  fait l’objet d’aucune controverse.

Un arbitrage de haut niveau entre l’Algérie et la Cote d’Ivoire

Annonces

Les Ivoiriens ont voulu emmener les Fennecs sur la dépense physique, où ils excellent . L’arbitre a essayé d’asseoir ses pouvoirs particulièrement sur les couloirs. Il a sifflé beaucoup de fautes cachées sans pour autant entraver l’enchaînement ou le hacher.

Il a accordé un penalty aux Verts (Bounedjah), conforté par la VAR, que ce dernier mit en l’air. Il a également privé Youcef Atal de la même sentence que cette même technique de la VAR n’a pas voulu analyser comme cela est de coutume. Beaucoup de cartons méritées pour témérité. Il y a eu un match dans le match entre Bensebaini et Zaha, qui tourna à l’avantage en fin de parcours de l’Algérien plus calme après le recadrage salvateur de Belmadi.

 

Source : Sanslimitesn.com

Vos commentaires
Lire plus

Football

CAN 2019 – Après l’élimination, le pays se projette sur 2021

Publié

le

Photo: Orange Foot Club
Temps de lecture : 1 minute

« C’est la loi du football« , c’est la déclaration de L’ « Homme du match » Sylvain Gbohouo, à l’issue des séances de tirs aux buts en quarts de finale à la CAN 2019.

A Suez, la Côte d’Ivoire a donné, tout ce qu’il fallait mais à l’arrivée s’est inclinée et voir ses rêves de demi-finales s’estompés. Malgré cette cruelle élimination, les Éléphants vise déjà la CAN Cameroun 2021.

« Nous sommes en reconstruction et la CAN 2019, où nous avons été compétitifs, est une étape dans ce sens afin de mieux faire en 2021« , a fait savoir le sélectionneur ivoirien Ibrahim Kamara.

La Côte d’Ivoire a montré son meilleur visage à la CAN 2019 face à l’Algérie. Ayant déjoué tactiquement les plans algériens, les Ivoiriens ont été forts dans tous les domaines. Cela n’a pas suffit puisque les Éléphants ont été maladroits dans les tirs aux buts.

Pour le gardien Sylvain Gbohouo, et le sélectionneur Ibrahim Kamara, l’équipe a tout donné mais le football a choisi son camp.

« Cette élimination est pénible car nous avons tout donné ce soir pour la qualification mais c’est la loi du football. Félicitations à l’Algérie et bonne chance à elle.

Aux Ivoiriens, je dirai de ne pas se décourager. Nous constituons une nouvelle équipe et nous allons nous aguerrir pour devenir plus forts« , a déclaré Sylvain Gbohouo.

« Nous avions espéré quelque chose ce soir mais ça n’a pas marché. Sur cette rencontre, il y avait des possibilités pour nous, malheureusement, nous devons faire face à la réalité.

En faisant tourner le milieu de terrain, nous avons voulu répondre à la problématique algérienne dont le jeu tourne beaucoup à ce niveau. Nous félicitons l’équipe algérienne« , a conclu Ibrahim Kamara.

Source: AllAfrica

Vos commentaires
Lire plus

En bref