Nous rejoindre

Societe

Un chanteur Marocain déclare: ” un homme doit battre sa femme”

Publié

le

Leparisien
Temps de lecture : 1 minute

En ce 21ème siècle, certaines personnes, adeptes de certaines pratiques de domination conjugale, ne cessent de s’enorgueillir publiquement.

C’est le cas de Adil Miloudi, un chanteur Marocain, qui a fait l’apologie des violences conjugales, à la télévision. Des propos qui datent du 29 juin 2019 dernier, et qui viennent de refaire surface sur les réseaux sociaux.
« celui qui ne tabasse pas sa femme n’est pas un homme », avait-il déclaré, dans une émission diffusée sur la chaîne de télévision musicale marocaine, Chada TV.

Il ajoutera ensuite ceci : “Un jour j’ai tabassé ma femme en Espagne, ils m’ont mis en garde à vue avant de me relâcher. Au Maroc, cela est normal, chacun peut faire ce qu’il veut de sa femme, la frapper, la tuer”, a-t-il ainsi déclaré, dans l’émission The Kodbi Night, animée par Imad Kotbi.

Des propos qui lui valent de vertes critiques des internautes sur la toile aujourd’hui.

Olivier Gbadié

Vos commentaires
Lire plus
Publicité

Societe

Elle le quitte, il publie des photos d’elle nue

Publié

le

Plcc
Temps de lecture : 2 minutes

Il a été conduit devant le tribunal où il pourrait être poursuivi, pour détention et publication de donnée à caractère personnel. Notre récit vous donnera plus de détails sur les évènements qui ont abouti à ce déferrement.

Que serions-nous sans amour? Nous aspirons tous à vivre une relation amoureuse dans laquelle nous nous épanouirions. L’amour participe à notre équilibre et les êtres humains, autant que nous sommes, soupirons et sommes en quête de cette stabilité.

La dénommée T. R., plus chanceuse que certains, a une amie qui se soucie de son bien-être, cette dernière lui présente un homme libre dans l’intention qu’elle et cet homme construise une relation amoureuse. Le dénommé, I.S., et sa future compagne T.R. s’entendent bien et l’idylle espérée par leur amie commune advient comme souhaitée.

La relation n’est pas parfaite, mais elle satisfait nos deux tourtereaux. I.S. est généreux et c’est sa nouvelle chérie qui en profite. Il lui donnait tout. Mais trois mois après le début de cette histoire, les premières disputes naissent et un jour lors d’une visite de T.R. chez son “prince” comme elle l’appelait, le pire arriva. Elle décida ce jour-là, de mettre fin à cette relation, à la suite d’une énième dispute plus houleuse.

Toute chose qui poussa I.S. à récupèrer les cadeaux offerts à sa chérie. Et, parmi ceux ci, il y avait un téléphone portable de dernière génération. T.R. retourne chez elle, décidée à ne plus prendre de nouvelles de son ex. Cependant, elle en entendra parler dès le lendemain. Un de ses contacts l’a joint pour lui parler de photos et vidéos de nudités qu’il a reçues d’elle.

Entre choc et humiliation, elle se souvient de ses photos qui sont stockées dans son ancien téléphone. En effet, T.R. s’est malheureusement amusée à enregistrer des photos et vidéos nues d’elle dans son smartphone. Mais, elle n’a plus le téléphone. Elle décide alors de porter plainte à la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC).

L’ex de la plaignante est donc interpellé et conduit dans les locaux de la PLCC pour interrogatoire. L’exploitation du téléphone en sa possession, avec l’appui de Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN), permet de constater qu’il a délibérément envoyez les photos et vidéos compromettantes de son ex-copine à ses contacts. Il avoue l’avoir fait pour se venger de son ex qui, selon lui, l’avait trompé.

C’est donc le lieu de rappeler à tous que, garder des images ou vidéos de natures compromettantes, est à bannir. Les récentes interpellations cybercriminelles montrent à quel point cela peut être risqué. Mettez-vous à l’abri de tout désagrément possible en corrigeant cette habitude.

Réécrit par Olivier Gbadié

Source : PLCC

Vos commentaires
Lire plus

Societe

Sénégal : la capacité d’approvisionnement en eau de Dakar va doubler en 2020

Publié

le

la capacité d'approvisionnement en eau de Dakar va doubler en 2020
Temps de lecture : 1 minute

Un nouveau projet permettra au gouvernement d’assurer une disponibilité permanente d’eau dans la banlieue dakaroise, avec une qualité aussi supérieure.

« La mise en service de la troisième usine de traitement d’eau de Keur Momar Sarr dénommée KMS 3, prévue en septembre 2020, va doubler la capacité d’approvisionnement en eau dans la région de Dakar de 100.000 à 200.000 m3 par jour », a déclaré Amadou Hott, ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération.

Il coprésidait la signature du financement complémentaire pour la réalisation, avec Alexandre Pontier, le directeur général de l’Agence française de développement (AFD).

« L’AFD, pour un financement d’un montant total de 107 millions d’euros, soit 70 milliards FCFA, accompagne le gouvernement dans la mise en service de cette troisième usine de traitement d’eau », a-t-il souligné.

Alexandre Pontier, a aussi déclaré : « Les trois objectifs du projet dans son intégralité, sont d’assurer l’approvisionnement en eau potable dans la région de Dakar, permettre un accès universel de l’eau dans la capitale et consolider la régulation du secteur, ainsi que la capacité de ses acteurs ».

Emmanuella Ouattara 

Vos commentaires
Lire plus

Societe

Compétition ”Innovation Challenge”: L’Université virtuelle remporte le 1er prix

Publié

le

DR
Temps de lecture : 1 minute

L’Université virtuelle de Côte d’Ivoire a remporté le 1er prix de la compétition ‘’Innovation Challenge’’.

C’était à l’occasion de la 4e édition des Journées de l’orientation du bachelier, tenue du 5 au 7 septembre à l’université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Cocody. Ce concours organisé par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique vise à promouvoir les projets des étudiants qui apportent des solutions aux problèmes sociétaux.

Les membres du jury ont été séduits par la « chaise multifonction » qui répond à un besoin de gestion de l’espace de travail. « Cette chaise qui a remporté ce prix intègre à la fois un pouf, une chaise, une table, des tiroirs de rangement et une lampe d’étude.

Elle est issue des dispositifs fablab et incubateur, mis en place pour accompagner la créativité des étudiants, dans le processus de création d’entreprise qui est le défi de l’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire», a expliqué Pr. Koné Tiémoman, directeur général de l’Uvci.

L’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire forme depuis 2016 en informatique et sciences du numérique. Elle est une innovation techno-pédagogique à travers son modèle de formation à distance et permet l’accès à un enseignement supérieur de qualité à moindre coût pour un très grand nombre d’étudiants.

Fratmat info

Vos commentaires
Lire plus

Societe

Des hommes de médias à l’école de l’ONG International ‘’Engender Health’’

Publié

le

Les responsables et les hommes et femmes de médias
Temps de lecture : 2 minutes

L’ONG International ‘’Engender Health’’, est une organisation mondiale leader dans le domaine de la santé des femmes et qui promeut les droits en matière de sexualité et de procréation en tant que droits humains pour les femmes et les filles afin qu’elles aient la liberté de réaliser leur plein potentiel. Elle a initié il y a peu à la Résidence Ohinéné aux Deux-Plateaux Vallons, une rencontre avec des hommes et femmes de médias.

Ils étaient au nombre de 35 influenceurs du Web, blogueurs, hommes de médias, etc., a prendre part à une rencontre initiée par l’ONG International ‘’Engender Health’’, récemment à la Résidence Ohinéné aux Deux-Plateaux Vallons. Une belle occasion pour permettre à ces hommes et femmes de média de travailler en parfaite collaboration avec cette ONG. Ainsi le rôle de ces influenceurs du Web, blogueurs, hommes de médias, etc. est d’organiser des forums de discussion publics sur des sujets tabous, débats en ligne, partage de contenu sur les medias sociaux. La rencontre a permis également aux influenceurs du Web et  médias de comprendre la mission de cette ONG International.

De fait, avec l’appui du Ministère de la santé de Côte d’Ivoire et soutenu par la fondation Packard, l’ONG international ‘’Engender Health’’, se donne pour mission d’’’amplifier la voix des filles et des femmes ivoiriennes pour un accès de qualité aux services de SSR’’. Au cours de la cérémonie d’ouverture à la Résidence Ohinéné, les responsables de l’ONG ont savoir aux hommes de médias que la femme rencontre souvent des difficultés face au manque ou fausses informations. Et sur les questions liées aux services de santé et de reproduction, le projet Packard vise à mener une campagne digitale sur une période d’un an (Juin 2019-mai 2020), pour sensibiliser la population sur les droits en matière de santé sexuelle et reproductive.

Après ce calendrier de planning d’un an élaboré, des formations et rencontres seront organisées par ‘’Engender Health’’ à l’intention des hommes et femmes de médias dans peu de temps. Cela va permettre à ceux-ci de mener une bonne campagne de sensibilisation dans la presse, à la radio, télé et sur les réseaux sociaux.

Patrick Bouyé (Info : Richard Kablan de la page de First Magazine)

Vos commentaires
Lire plus

ça été l'actu