Nous rejoindre

Histoire

USA: Le 11 septembre 2001, attentats-suicides.

Publié

le

Autre
Temps de lecture : < 1 minute

Le 11 septembre 2001, attentats-suicides aux États-Unis.

Ce jour-là, entre 8h14 et 10h03, quatre attentats-suicides sont perpétrés aux États-Unis par des membres du réseau djihadiste islamiste Al-Qaïda.

Ces attentats qui visaient des bâtiments symboliques du nord-est du pays, et qui ont fait plus de 2.900 victimes sont enclenchés vers 8h, lorsque dix-neuf terroristes détournent quatre avions de ligne.

Deux avions sont alors projetés sur les tours jumelles du World Trade Center (WTC) à Manhattan, New York, et un troisième sur le Pentagone (siège du Département de la Défense), à Washington DC, tuant toutes les personnes à bord et de nombreuses autres travaillant dans ces immeubles.

Les deux tours, dont les sommets culminaient à un peu plus de 415 mètres de hauteur, s’effondrèrent moins de deux heures plus tard, provoquant l’écroulement de deux autres immeubles. Le quatrième avion, volant en direction de Washington, s’écrase en rase campagne à Shanksville (en Pennsylvanie), après que des passagers et membres d’équipage, prévenus par téléphone de ce qui se passait ailleurs, ont essayé d’en prendre le contrôle.

Les attentats du 11 septembre 2001 ont toujours été considérés comme les plus meurtriers jamais perpétrés depuis le debut de l’Histoire.

En 2004, la Commission nationale sur les attaques terroristes avait publié les chiffres officiels suivants comme bilan de ces attaques : 6.291 personnes blessées et 2.973 personnes tuées, appartenant à 93 pays.

 

Réécrit par Olivier Gbadié

Vos commentaires

Histoire

Le 1er avril 1933, début de persécution des Juifs en Allemagne

Publié

le

Autre/Le 1er avril 1933 fut le début de persécution des juifs, par les allemands.
Temps de lecture : < 1 minute

C’était deux mois après la nomination d’Adolphe Hitler au poste de Chancelier, en Allemagne. Son ministre de la Propagande (Monsieur Goebbels) lançait ce jour-là une campagne de boycott des commerces juifs et demandait aux commerçants allemands de mettre une affiche qui indiquait, en allemand et en anglais : “Allemands ! Attention ! N’achetez pas chez les juifs !”.

 

Quelques mois après, les premières lois raciales étaient publiées (les lois de Nuremberg) : les Juifs ne pouvaient plus se marier avec des “aryens” (de race allemande), les Juifs aveugles et sourds n’étaient plus autorisés à porter un brassard pour les signaler à l’attention des automobilistes, il était également interdit aux juifs d’entrer dans les théâtres, les cinémas, les salles de concerts et d’expositions.

Cinq mois seulement après la mise en place de ces lois, 200 synagogues furent détruites, 7500 magasins Juifs pillés et 30.000 hommes Juifs transférés dans des camps de concentration. C’est le début des “ghetto juif” et “camps de concentration” qui étaient en fait des camps dans lesquels plusieurs milliers de gens étaient détenus ou confinés, généralement dans des conditions très difficiles, précaires et inhumaines.

L’on estime à environ 5.185.000, les Juifs qui ont été exterminés par Adolphe Hitler.

 

Contribution extérieure 

Vos commentaires
Lire plus

Histoire

CHIMIE: le 6 mars 1869, Mendeleïev présente son classement périodique des éléments chimiques

Publié

le

Autre/le 6 mars 1869, Mendeleïev présente son classement périodique des éléments chimiques.
Temps de lecture : < 1 minute

C’est ce jour-là que le chimiste russe Dimitri Ivanovitch Mendeleïev présentait sa classification périodique des éléments devant la Société chimique russe.

Il s’agissait en fait d’un classement des 63 éléments chimiques connus par lequel il démontrait que les propriétés chimiques de chaque élément se répétaient à intervalles réguliers. La classification qu’il venait de faire fut alors baptisée “Tableau périodique de Mendeleïev”. En fait, dans son tableau, tous les éléments d’une même colonne affichaient des propriétés comparables.

Cette invention révolutionna le monde de la chimie et de nouveaux éléments découverts trouvèrent naturellement leur place dans le tableau de Mendeleïev. Depuis lors, le Tableau périodique a connu de nombreux réajustements jusqu’à prendre la forme que nous lui connaissons aujourd’hui.

Il est devenu un référentiel universel auquel peuvent être rapportés tous les types de comportements physique et chimique des éléments. Depuis novembre 2014, sa forme standard comporte 118 éléments allant de 1H à 118Uuo.

 

Contribution extérieure

Vos commentaires
Lire plus

Histoire

La colonisation est un crime contre l’humanité: l’histoire d’une Algerienne torturée avant d’être tuée

Publié

le

Autre/L'Algérienne Zoulikha Oudaï était la responsable politique du Front national de libération de l'Algérie. Elle a été torturée puis tuée par l'armée coloniale française, le 25 Octobre 1957.
Temps de lecture : 2 minutes

Cette photo de Zoulikha Oudaï a été prise lors de son arrestation. Avant son exécution, elle a été torturée durant 10 jours en présence des citoyens pour les terroriser. Ligotée, menottée et accrochée à un véhicule militaire, puis trainée… Ensuite elle a été jetée d’un hélicoptère, le mardi 25 octobre 1957.

Zoulikha Oudaï, responsable de l’organisation politico-militaire du FLN dans la région de Cherchell, durant la guerre de Libération nationale algérienne.

Elle sera capturée par l’armée française au cours d’un ratissage de grande ampleur. Les militaires ramènent de force les populations des alentours afin qu’ils voient leur héroïne, attachée à un blindé, humiliée. Mais Zoulikha Oudaï, la tête haute, harangue la foule, d’une voix ferme : «Mes frères, soyez témoins de la faiblesse de l’armée coloniale qui lance ses soldats armés jusqu’aux dents contre une femme. Ne vous rendez pas. Continuez votre combat jusqu’au jour où flottera notre drapeau national, sur tous les frontons de nos villes et villages. Montez au maquis ! Libérez le pays !»

Elle sera torturée 10 jours durant, mais sans jamais donner les noms des hommes et des femmes qui militaient sous ses ordres, dans le but de préserver l’organisation politico-militaire. « Devant nous, ses mains menottées, déclarent les villageois, elle a craché à la figure d’un capitaine militaire et nous a dit : ‘‘Regardez ce que font les soldats français d’une Algérienne.” Nous ne l’avons plus revue depuis ce jour !,

Le 25 octobre 1957, elle sera exécutée (jetée d’un hélicoptère) et rejoindra son époux, Si Larbi et son fils Habib, fidaï dans la région de Blida, tous deux guillotinés sans jugement par l’armée coloniale française. Le corps de Zoulikha Oudaï ne sera retrouvé qu’en 1984 après le témoignage d’un paysan qui dit avoir trouvé le corps d’une femme sur une route et l’avait enterré à Marceau, en 1957.

L’homme guide les autorités jusqu’à une tombe. La Martyre avait toujours ses menottes aux mains ! Zoulikha Oudaï est enterrée aujourd’hui au cimetière des Martyrs de Menaceur.

 

Contribution extérieure

Vos commentaires
Lire plus

Histoire

26 Février 1802: naissance de Victor Hugo à Besançon

Publié

le

Google/Victor Hugo est un poète, dramaturge, écrivain, romancier et dessinateur romantique français, né le 26 février 1802, à Besançon, et mort le 22 mai 1885 à Paris.
Temps de lecture : < 1 minute

Victor Hugo est un poète, dramaturge, écrivain, romancier et dessinateur romantique français, né le 26 février 1802, à Besançon, et mort le 22 mai 1885 à Paris.

Il est considéré comme l’un des plus importants écrivains de langue française. Il est aussi une personnalité politique et un intellectuel engagé qui a eu un rôle idéologique majeur et occupe une place marquante dans l’histoire des lettres françaises au XIXe siècle, dans des genres et des domaines d’une remarquable variété.

Au théâtre, Victor Hugo se manifeste comme un des chefs de file du romantisme français lorsqu’il expose sa théorie du drame romantique dans les préfaces qui introduisent Cromwell en 1827, puis Hernani en 1830, qui sont de véritables manifestes, puis par ses autres œuvres dramatiques : Ruy Blas en 1838, mais aussi Lucrèce Borgia et Le Roi s’amuse.
Victor Hugo est aussi un poète lyrique avec des recueils comme Odes et Ballades (1826), Les Feuilles d’automne (1831) ou Les Contemplations (1856), mais il est aussi poète engagé contre Napoléon III dans Les Châtiments (1853) ou encore poète épique avec La Légende des siècles (1859 et 1877).
Ses romans rencontrent également un grand succès populaire, avec notamment Notre-Dame de Paris (1831), et plus encore avec Les Misérables (1862).

 

Infos Wikipedia.

Réécrit par Franck Zady 

Vos commentaires
Lire plus

ça été l'actu