Nous rejoindre

Basketball

Monaco conclut, Pau-Lacq Orthez répond à Nanterre

Publié

le

Photo : Autre presse
Temps de lecture : 2 minutes

Déjà vainqueur de la première manche à domicile, Monaco a confirmé face à Limoges pour valider son billet pour les demi-finales de l’Elite. Pau-Lacq-Orthez, pour sa part, a égalisé face à Nanterre.

Monaco a déjà validé son billet pour les demi-finales de l’Elite. Vainqueur à domicile face à Limoges à l’occasion de la première manche, les joueurs de Sasa Obradovic ont confirmé leur ascendant face au CSP lors de leur déplacement à Beaublanc. Emmenés par Yakuba Ouattara (16 points, 6 rebonds), les joueurs de la Principauté ont rapidement pris le contrôle de la rencontre pour mener de neuf points après dix minutes de jeu. Les Limougeauds ont ensuite serré le jeu pour contenir l’attaque monégasque avant la mi-temps. Mais, après le repos, le match a été totalement à sens unique pour la « Roca Team ». Malgré les 19 points de Jordan Taylor, les joueurs du CSP n’ont jamais pu répondre à l’armada monégasque, avec seulement huit points marqués dans le dernier quart-temps. Au final, Monaco s’impose de 28 longueurs (62-90) et retrouvera Dijon ou Strasbourg pour une place en finale. Pour le CSP Limoges, l’heure est maintenant à la reconstruction sous la férule de Céline Forte.

PAU-LACQ-ORTHEZ RESTE EN VIE FACE À NANTERRE

Lourdement tombés à Nanterre à l’occasion du match 1 de la série, l’Elan Béarnais se devait une revanche à domicile pour ne pas mettre un terme prématuré à leur saison. Les joueurs de Pau-Lacq-Orthez ont entamé le match tambour battant, menant rapidement de dix longueurs avant de confirmer leur avantage avant la mi-temps, emmenés par Donta Smith (18 points) et Vitalis Chikoko (16 points, 19 rebonds). Avec seize points d’avance à la mi-temps, les Béarnais avaient un matelas confortable mais c’était sans compter sur la réaction d’orgueil des joueurs de Pascal Donnadieu. Après avoir réduit l’écart dans le troisième quart-temps, les coéquipiers de Julian Gamble (16 points, 13 rebonds) ont égalisé en milieu de quatrième quart-temps, rebattant totalement les cartes. Mais les joueurs de l’Elan Béarnais ont terminé le match en trombe, avec un 17-2 dans les sept dernières minutes pour arracher un match 3 (76-64). Les deux équipes en découdront ce mardi à Nanterre.

Source : Mathieu Warnier

Vos commentaires
Lire plus
Publicité
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
15 ⁄ 5 =